Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par rookie78 le Mar 9 Oct 2012 - 19:06

Bonsoir,

J’ ai commencé le modélisme naval comme sans doute beaucoup en achetant un kit. C’était celui d’un remorqueur, l’Antéo2 de chez Mantua Model que j’avais équipé d’un ensemble vapeur de chez Stuart mais aussi d’une propulsion de secours électrique... Puis j’avais enchaîné avec un autre kit, le Sphinx de New-Maquettes. Là pour faire un truc sympa il avait fallu ajouter pas mal de choses pas prévues dans le kit.
Pour continuer , histoire de corser les choses et de garder un challenge, j’avais décidé au printemps 2011 que le modèle suivant serait fait sans kit… Qui ne tente rien n’a rien ou inconscience du débutant…
Après moult recherche sur le Net, et inspiré par les réalisations de KBIO, didier94, G.Hautier (Brienz), J Clabaux (Polynésie) j’ai décidé que ce serait une chaloupe à clins motorisée vapeur & baptisée « Danmar ».
Ca n’a pas toujours été simple et le chantier a duré plus longtemps que je ne pensais… Un peu plus d’un an. KBIO m’ a suggéré de partager cette « aventure» avec vous, pas à pas. Non pas que je sois un « expert » ! Je ne peux présenter que ce que j’ai compris des différentes techniques, ma façon de les mettre en œuvre et mon approche du projet. Certainement des tas de maladresses et d’erreurs… Vos commentaires et critiques ou suggestions permettront de faire mieux la prochaine fois…

Voilà, voilà…

J’essaierai de commencer l’épopée demain.

Marcel.
----------------------

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par jacky241 le Mar 9 Oct 2012 - 19:51

bonsoir à tous,
merci rookie 78 je vais suivre avec attention ton chantier car je travaille moi aussi actuellement sur une future chaloupe à vapeur et toutes les expériences sont utiles.

jacky241

Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par america12mj le Mar 9 Oct 2012 - 20:55

bienvenue a toi et je suivrai avec attention ta construction, j'ai aussi commencé une chaloupe , cf le post ici

http://modelismenavalradioc.nouvellestar6.com/t4005-la-mouette-aux-charbonsrecette-inattendue

america12mj

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par KBIO le Mar 9 Oct 2012 - 21:15

Bonsoir! :(
Je suis ravi que Rookie nous présente sa chaloupe. Nous avons tous beaucoup à apprendre de lui.
La façon dont il a mené son chantier , en tant que novice , et l'étude de son projet est tout simplement un encouragement pour nous tous.
Nous allons pouvoir admitrer la qualité de son travail et lui poser les questions auxquelles il a trouvé les réponses.
Vraiment ! Un grand modéliste qui nous rejoint!
merci à toi Rookie, tu vas faire des émules.
Bien cordialement! hello

_________________
Je ne suis pas sérieux!

KBIO
Admin

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par camerone le Mar 9 Oct 2012 - 22:14

hello
Je vais suivre cette construction avec la plus grande attention
camerone

camerone

Age : 47

http://modelisme17.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par jacques987 le Mer 10 Oct 2012 - 5:41

hello et bienvenue Marcel,
Un post que je vais suivre avec plaisir.

jacques987

Age : 74

http://www.modelismeenpolynesie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Graine au vent le Mer 10 Oct 2012 - 10:31

hello
Eh bien oui, un post suivre absolument, pour le plaisir.
Graine au vent

Graine au vent

Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

La conception de la chaloupe "Danmar"

Message par rookie78 le Mer 10 Oct 2012 - 12:27

Bonjour,

Bon, il me semble au vue de vos réponses sympathiques que je n’ai plus le choix… Il va falloir publier tout ça… Mon vocabulaire « marin » n’est pas au top, alors merci de corriger le langage, ça me permettra d’apprendre… Et si c’est trop détaillé et verbeux dites le moi…

Me lançant dans un truc que je n’avais jamais fait, j’ai commencé par essayer de clarifier mes idées et définir les grandes lignes du projet :
- Le Modèle :
En butinant sur le net, je suis tombé sur la magnifique chaloupe "Brienz" réalisée par Mr G. Hautier. Cette chaloupe a été réalisée à partir des plans d'une chaloupe à vapeur par G. Van den Bussche publiés par la revue MRB (Plan n°1125). Je partirai donc des plans de MRB mais agrandis de 25% pour avoir une échelle d’environ 1/13ème et avec une construction « à clins ». La longueur hors tout sera d’environ 1,3m, le max que je peux transporter dans ma voiture (mieux vaut y penser)…
- La motorisation :
Je ne suis pas équipé et n’ai pas les talents nécessaires à la réalisation d’une machine à vapeur de qualité. Faut quand même reconnaître ses limites… Je me suis donc rapproché de Mr F. Bretagne des « Moteurs Anton » pour la fourniture d’un groupe complet. Sur ses conseils, ce sera un « Cristal » de 4,5cc, coulisse de Stephenson, chaudière horizontale, couplé à une hélice tri-pales de 80mm. L'ensemble devrait sans problèmes propulser la chaloupe au poids estimé de 16 à 17kgs (pas de recherche de vitesse, ce n'est pas un hors-bord!) avec une autonomie de 20 à 30minutes. La cylindrée peut paraître un peu marginale, mais l’idée est que ce soit le couple résistant de l’hélice qui régule la vitesse du moteur, évitant le gaspillage de vapeur et de brasser de l’eau pour rien.
Le brûleur sera alimenté en gaz via un régulateur simple membrane (coupure lorsque pression nominale est atteinte) et, par sécurité, une vanne coupe-gaz radio-commandée (accessoires Anton). Si la chaloupe reste coincée sur le plan d’eau on coupe le gaz.
Toujours sur les recommandations de Mr Bretagne, la liaison moteur/hélice se fera par un "toc" (plateau/griffes), système beaucoup moins bruyant, dissipant moins d'énergie et plus fiable qu'un cardan standard. Toc et tube d'étambot seront fabriqués "sur mesure" , toujours le service "Anton"!!... Et très commode pour le montage/démontage : Pas de vis et ça s’enfile directement par le dessus sans avoir besoin de beaucoup d’ espace de recul (4 ou 5mm).
- Autres détails :
Seule animation prévue: Asservir la roue du barreur aux mouvements du gouvernail.
Prévoir une construction aussi modulaire que possible pour faciliter les finitions (peinture, vernis, etc...).
Prévoir le montage de TOUT le groupe vapeur sur une platine unique (moteur, servos, chaudière, tank gaz, régulation, sécurité) pour un montage/démontage aussi simple et rapide que possible et un fonctionnement/réglage en atelier autonome.

Bon, tout ça étant bien clair j’ai commandé les plans chez MRB et je me suis mis au boulot.

Les plans de base :
Le profil de la chaloupe et les couples sont dessinés dans Autocad Light (tout autre logiciel de dessin vectoriel marchera aussi bien...) depuis les plans MRB en les agrandissant de 25%. Beaucoup plus long que de simplement scanner les plans MRB et les imprimer avec agrandissement, mais méthode qui permettra de définir/dessiner ou valider pas mal d'options dans la suite des opérations. Au final, un investissement "temps" plutôt rentable!



Un bonus immédiat est de pouvoir définir et valider l' implantation du groupe vapeur dans la coque, les plans cotés du Cristal m'ayant été envoyés par Mr F. Bretagne. Ca devrait entrer pile-poil avec une ou deux modifs (effilement de l'avant de la platine et allongement de la cheminée) et, avec un montage au plus bas possible, l'angle axe sortie moteur/ axe d'hélice sera d'environ 3°, très acceptable pour un toc. Cet angle faible évitera de devoir incliner par exemple le moteur et minimisera la tendance de l'arrière "à monter" en navigation.

Le dessin des couples est légèrement modifié lorsque "jugé" nécessaire pour adoucir certaines courbes et faciliter la construction à clins.



La validation 3D :
Pour valider toutes ces idées, les dessins en 3D du groupe vapeur et de la structure de la coque telle que définie dans AutoCad ont été réalisés sur un autre programme, DesignWorkshop.
Les coupes horizontales réalisées à différents niveaux ont permis d'affiner les dessins des couples et d'éviter des "cassures" sur les lignes d'eau (quelques aller-retour avec AutoCad!...). Ce serait plus simple bien sur d’avoir tout fait sur « Autocad Pro » (3D) ou avec un logiciel spécialisé (DelftShip ???). Mais on peut s’en passer, juste une question de temps de réalisation…







Après toutes ces modélisations et n'ayant détecté aucune impossibilité, j'ai passé commande ferme du groupe vapeur. Les moteurs sont fabriqués "à la demande" et les délais d'environ 4 mois. Pas un problème c'est au moins le temps qu'il me faudra pour construire la coque...

Voilà pour les réflexions de base… Ensuite on s’intéressera aux clins et au bordage…

Marcel.

Ps: Cette mise en page avec les miniatures est-elle la bonne à utiliser où vaut-il mieux publier les images directement en grande taille?


Dernière édition par rookie78 le Ven 12 Oct 2012 - 9:45, édité 2 fois

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Invité le Mer 10 Oct 2012 - 12:36

hello

tes images sont très biens
celui qui survole voit ,celui qui s' intéresse , peut cliquer sur l'image est il a vraiment l'image pour les détails et alors ........ clin d\\\\'oeil
continue comme ça c'est bien et ton exposé est très intéressant bravo sacré fabrice anton :D
a+


Dernière édition par plomb le Mer 10 Oct 2012 - 16:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par GAZOU le Mer 10 Oct 2012 - 13:25

bonjour

personnellement j'aurais préféré les images plus grandes tout de suite, c'est plus facile à lire et plus facile pour passer de l'une à l'autre.

Voilà un sujet qui va en passionner plus d'un.

Quand à Fabrice Bretagne ( moteurs ANTÖN ) dont tout ceux présents à Gazouland et dans les manifestations ont pu admirer la gentillesse ,sa réputation de sérieux et de compétences n'est plus à faire.

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu

GAZOU
Admin

Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par KBIO le Mer 10 Oct 2012 - 14:00

Bonjour! :(
Voilà un projet qui est sérieusement élaboré et qui va faire référence. Je devrais m'en inspirer pour la construction d'un modèle.
Merci Marcel pour cette approche ! Tu touches vraiment à tout: informatique , DAO, modèleisme, .......... applaudissement
On attend la suite. clin d\\\\'oeil
Bien cordialement! hello

_________________
Je ne suis pas sérieux!

KBIO
Admin

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Didier 94 le Mer 10 Oct 2012 - 15:24

hello
Bravo pour ce projet déjà très avancé et ces magnifiques images 3D bravo bravo
J'ai une petite question : Pourquoi, à partir du moment où il semble y avoir la longueur, avoir choisi de surélever le tank ?
Dans La Vèze, j'avais été obligé de le faire car je n'avais pas la longueur voulue, mais la platine est nettement plus complexe à réaliser .
Je vais suivre avec intérêt toute cette construction.
trinquons Didier


Didier 94

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par rookie78 le Mer 10 Oct 2012 - 18:14

Didier 94 a écrit: hello
J'ai une petite question : Pourquoi, à partir du moment où il semble y avoir la longueur, avoir choisi de surélever le tank ?
Dans La Vèze, j'avais été obligé de le faire car je n'avais pas la longueur voulue, mais la platine est nettement plus complexe à réaliser .

Bonsoir,

J'avais effectivement d'abord dessiné une version avec le tank à gaz non surélevé, dans le prolongement de la platine vapeur. En tenant compte du brûleur et de sa tuyauterie, il fallait décaler le tout de 7 à 8cm. Du coup la longueur totale de la machine devenait disproportionnée et la surface de pont autour pas très réaliste... Dans une chaloupe de 90cm ça doit passer mais bizarre dans 1.30m de long et bien sur plus profonde et plus large. Il aurait fallu ponter la partie gaz, la mettre dans sa cale propre. Là nickel pour l' aspect maquette, car c'est vrai un tank à gaz n'a rien à faire sur une chaloupe à vapeur de cette époque et mieux vaudrait le cacher. Mais:
- Je ne me sentais pas très confortable avec l'idée du tank dans un espace confiné... J'ai vu brûler une maquette sur un plan d'eau et la tête du proprio ne me faisait pas envie :pleur ... Il aurait fallu au minimum ventiler la cale mais sans y avoir le moteur du ventilo (étincelles).
- La platine de rallonge de la platine moteur commençait à avoir pas mal de porte-à-faux et une simple plaque trop juste.
- Le montage/démontage en un seul morceau via 4 vis devenait beaucoup plus difficile à réaliser. Il aurait fallu non seulement un pont amovible, mais aussi la cloison intermédiaire.
- Le remplissage du tank en fond de cale moins aisé... Longueur d'embout, etc...

Beaucoup de complexité ajoutée au projet. J'ai donc décidé de sacrifier le côté "maquette" (camouflage du tank) et privilégier le côté fonctionnel et la sécurité:
-Tank à l'air libre en position haute
- Remplissage aisé ( la vanne est au niveau du plat-bord).
- Ensemble compact et démontage facile.
Et au final, surélever le tank est plutôt simple, 4 pieds.

Marcel.
---------------------


Dernière édition par rookie78 le Sam 7 Nov 2015 - 18:13, édité 1 fois

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Didier 94 le Mer 10 Oct 2012 - 18:26

hello
Les plans ne sont qu'une somme de compromis !!
bravo bravo
Didier

Didier 94

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Graine au vent le Mer 10 Oct 2012 - 19:06

hello
Très beau projet, et du beau boulot en perspective.

Pour faire un plein de Gaz dans une expo tu vas donc démonter l'ensemble ?
mes remplissages de tank son toujours faits dehors, pour ne pas embaumer le voisinage d'une part et plus sécurisant d'autre part.
Graine au vent

Graine au vent

Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par rookie78 le Mer 10 Oct 2012 - 20:28

Graine au vent a écrit: hello
Pour faire un plein de Gaz dans une expo tu vas donc démonter l'ensemble ?
Graine au vent

hello

Je dois avouer qu'à mon niveau je ne m'étais pas posé la question des expos... C'est vrai que j'évite purge et remplissage à l'intérieur. Normalement je le fais au bord du plan d'eau "in-situ".
Mais si c'est la règle en expo, effectivement le plus simple serait de sortir l'ensemble: 4 vis et 3 servos à brancher. Le démontage ou remontage ne prend pas plus de 5 ou 6mns montre en main, et pas de connexion gaz à refaire. L'occasion aussi de vidanger/remplir graisseur et déshuileur confortablement entre chauffes.

Bon, le problème c'est qu'il faut quand même laisser refroidir un peu ... Ou avoir de bons gants clin d\\\\'oeil

Marcel.
------------

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Conception de la chaloupe "Danmar" (suite)

Message par rookie78 le Jeu 11 Oct 2012 - 12:00

Bonjour,

La suite de mes réflexions dans cette phase préparatoire avec ma vision du "clin" et mes solutions pour aboutir à quelque chose "dans mes cordes"... Sûrement beaucoup à dire...

Le bordage à clins :
Après avoir défini le plan général de la chaloupe, je me suis penché sur cette histoire de « clins »… Ce que j’avais pu trouver comme doc ne me rassurait guère sur la simplicité de la mise en œuvre… Via Eric de « Rueil-Modélisme » j’ai rencontré Mr R. Matigot qui très gentiment m’a reçu pour une démonstration sur le clin et me refiler quelques tuyaux. Ce que j’en ai retenu :

- Dans un bordage traditionnel les virures sont posées "à franc-bord" (juxtaposées). En modélisme, elles sont collées entre elles et sur les couples de construction. Ces couples sont impérativement conservés.
- Dans un bordage "à clins" les virures se chevauchent, collées entre elles et fixées à l'étrave et au tableau. Les couples intermédiaires utilisés durant la construction peuvent être enlevés en fin de chantier.
- Le clin inférieur est biseauté pour recevoir le clin supérieur et obtenir une surface plus importante de collage.
- A la proue et à la poupe, le chevauchement des virures doit progressivement s'effacer pour finir à "franc-bords", via une feuillure, pour assurer l'étanchéité sur la proue et le tableau (pas question dans un bordage "à clins" de finir la coque avec un fibrage/résine). L'opération semble un peu délicate car il faudra malgré tout assurer la solidité. De plus, les clins, en principe, ne reposent que par leur extrémité (épaisseur) sur la proue...



- La première difficulté de la réalisation tiendra dans la pose d'un clin sur l'autre pour obtenir le bon recouvrement et la même largeur pour tous les clins en un point donné de la coque. Dans un bordage à "franc-bord" le bord du clin précédent est utilisé comme butée et le positionnement du clin suivant est évident. Dans le bordage à "clins", il faudra "dessiner" la position du haut du clin et soigneusement maintenir le clin en place pendant la séquence de collage.
- La deuxième difficulté sera dans la réalisation des liaisons bordage/quille/étrave/tableau. La méthode traditionnelle avec taille d'une râblure (rainure) recevant le galbord sur la quille et les extrémités des clins sur l'étrave me paraissait difficile à réaliser correctement avec mes moyens: Ne trouvant pas de planchettes en bois noble de longueur suffisante, la quille et l'étrave seront taillées dans du CTP ordinaire et mes essais préliminaires de réalisation de râblures se sont traduits par des trucs pas beaux du tout avec éclatement du CTP... Une solution aurait pu être de réaliser la quille en plusieurs couches (sandwich), les extérieures étant en deux parties laissant le vide de la râblure. Mais pour avoir une bonne finition il faut quand même biseauter les bords, etc… et les surfaces de collage restent faibles. Compliqué de faire un boulot propre, fiable et ces deux premières méthodes me paraissaient trop ambitieuses. Si c’est pour finir par tout camoufler avec des kgs de Sintofer, pas la peine ! Donc choix d'une autre façon de faire avec contre-quille/quille et contre-étrave/étrave.



D'après les plans, une contre-quille de 9mm d'épaisseur et 40mm de largeur nominale devrait accommoder tous les couples. L'assemblage de la charpente est un peu plus compliqué, mais la pose des clins devrait être plus facile avec de larges surfaces de collage, en particulier à la proue où les clins finissent à franc-bords. De plus le couple N°1 pourra être conservé (espace restant plus que suffisant pour loger l'ensemble vapeur!) et sera taillé dans un CTP de 10mm formant avec la quille/étrave un ensemble très rigide.
Il faut bien sur déterminer la forme des éléments de la contre-étrave: Ayant défini les lignes d'eau sur les plans Autocad, partant d'une épaisseur constante de 10mm et avec une référence au couple N°1, il est facile de tracer les lignes "0"et "10mm" de ces pièces. Il suffira alors de raboter le CTP entre ces deux lignes pour obtenir les pièces.
De même, pour obtenir une surface de collage suffisante à la poupe, le tableau sera réalisé dans un CTP de 10mm. Les lignes d'eau sont de nouveau utilisées pour définir les tracés des faces avant et arrière et donc la partie à raboter.



Cette solution, je pense, doit être à ma portée avec une bonne chance de réaliser quelque chose de propre et fiable même si ce n’est pas le « nec plus ultra » côté technique !

Ayant les dessins de tous les couples sur AutoCad, il est trés rapide, pour chacun des couples, de dessiner les clins et d'en définir le nombre: 12 me paraît permettre de bien suivre les courbes des couples et être plaisant à l'oeil.. J'ai choisi un recouvrement de 5mm qui devrait être suffisant pour un bon collage. Les clins seront en CTP de 3mm, correspondant à environ 40mm à l'échelle 1. Avec le recul, un CTP de 4 (52 à l'échelle 1) aurait peut-être été aussi bien...
Un tableau donnant les largeurs des clins au niveau de chaque couple peut alors être établi. Il sera très utile lors de la taille des clins! Cette étape n'est pas indispensable, mais permettra un dessin plus précis et facile des clins.



L’étambot :

Que du classique. Le positionnement de l'étambot se doit d'être précis pour bien respecter l'inclinaison. Percer avec un long foret serait pour le moins aléatoire! Pour éviter ce problème, la quille sera réalisée en laminé-collé, un sandwich de 4 épaisseurs de CTP. Le tube d' étambot aura un diamètre de 8mm. Les deux couches intérieures seront donc en CTP de 4mm, découpées pour laisser le passage du tube, passage qui pourra alors être positionné avec précision. Les deux couches extérieures seront en CTP de 6mm, pour une épaisseur totale de 20mm. Les joues extérieures seront découpées en un seul morceau incluant quille et étrave.



Pour compléter l'étambot, un massif en CTP de 20mm sera ajouté sur la contre-quille permettant la fixation du tube sur une longueur plus importante (éviter les vibrations) et de fixer le tableau. La prolongation du perçage à travers la contre-quille et le massif sera effectué avec un long foret de Ø8mm utilisant le passage créé dans la quille comme guide.




Voilà pour cette (longue) phase préparatoire ! Sur le papier, tout me semble réalisable, « y a plus qu’à.. »


Dernière édition par rookie78 le Ven 12 Oct 2012 - 9:54, édité 1 fois

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Didier 94 le Jeu 11 Oct 2012 - 14:45

hello
J'ai essayé de décrire de façon relativement simple et surtout pratique la construction à clin dans l'article sur "La Vèze" dans un MRB.
Il s'agit du N° 577.
Voir aussi l'article "princeps" d'Andréotti !
trinquons Didier


Dernière édition par Didier 94 le Jeu 11 Oct 2012 - 23:29, édité 1 fois

Didier 94

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par jacky241 le Jeu 11 Oct 2012 - 17:38

bonjour à tous,
merci à tous pour votre partage je prends un maximum d'informations avant de démarrer mon chantier et à voir le résultat de vos travaux respectifs je ne doute pas de la valeur de vos conseils.
cordialement
jacky

jacky241

Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par rookie78 le Ven 12 Oct 2012 - 10:06

Salut,
Ma pratique habituelle, imposée sur beaucoup de forums, était que lorsqu'il n'y a qu'une ou deux photos la grande taille est effectivement plus sympa, mais lorsqu'il y a une dizaine de photos à la suite la consultation peut vite devenir ingrate, obligeant à faire défiler des kms d'écran, texte perdu au milieu des photos et lisibilité de l'ensemble dégradée.
Mais aucun souci, à chaque forum ses pratiques. clin d\\\\'oeil

J'ai donc édité les posts précédents pour garder un fil de discussion cohérent et continuerai de même.
hello

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par GAZOU le Ven 12 Oct 2012 - 10:25

Bonjour Rookie

merci pour cela. Nous sommes un forum de vieux et notre vue n'est plus ce qu'elle était.
Je suis d'accord cela prend un peu plus de place mais au moins ça vit.
Plusieurs fois on nous a dit qu'au moins sur le BLEU il y avait des photos et qu'au moins on les voyait.

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu

GAZOU
Admin

Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par america12mj le Ven 12 Oct 2012 - 10:34

c'a c'est vrai çà!! de diou!!!

america12mj

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Invité le Ven 12 Oct 2012 - 11:29

hello

He ! les papis ! bon bin , si je gêne j'men vas :cheers: dejadehors

a+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Construction de la "Danmar" - La charpente

Message par rookie78 le Ven 12 Oct 2012 - 14:59

Bonjour,

Un post assez long aujourd'hui avec la construction du chantier et de la charpente. Ca a sûrement déjà été dit, mais je crois que ça vaut la peine d'être répété: De la qualité de la charpente dépend en grande partie la qualité de la coque... Mieux vaut donc prendre le temps de soigner cette phase surtout si l'on est pas un expert... clin d\\\\'oeil


Le chantier :
Suivant les conseils glanés sur le "Net", le chantier doit permettre l'accès à l'intérieur de la coque durant le bordage. Donc pas de planche de CTP comme base. Il doit toutefois être très rigide et est donc construit à partir de tasseaux de 50mm, solidement assemblés par des vis et rigidifié par des équerres métalliques.



Des cales taillées selon l'angle adéquat permettront de positionner correctement le tableau.



En plus du tableau et du couple N°1 qui seront conservés, 6 couples provisoires sont prévus. Ca devrait être plus que suffisant pour bien définir le profil de la coque. Moins la coque est complexe et le moins de couples sont nécessaires. Mieux vaut laisser filer les clins avec leur courbure naturelle. Mais les positions de tous les couples définis lors du dessin (19) sont soigneusement reportées sur le châssis. Elles serviront de repère lors du dessin des clins.

Les couples :
Ils sont préparés de manière classique: Impression, découpe, collage sur CTP de 6mm et passage à la scie sauteuse. Puis, ils sont solidement vissés bien d'équerre sur les traverses. Ne pas oublier la hauteur nécessaire à la fixation sur les tasseaux et une marge telle que, lors de l' assemblage de la quille, l'extrémité avant haute de celle-ci reposera sur la traverse avant du châssis.



Le couple N° 1 et le tableau (qui seront conservés) sont découpés dans du CTP 10mm. Leurs profils "papier" face-avant et face-arrière (déterminés sur Autocad en fonction de leur épaisseur et du profil de la coque) sont tous les deux collés. Ils sont alors ajustés à la râpe.





La contre-quille :
Elle est réalisée avec un laminé-collé de 3 épaisseurs de CTP 3mm pour obtenir l'épaisseur souhaitée de 9mm. Les bandes ont été découpées perpendiculairement au fil du CTP pour avoir une bonne souplesse et faciliter le collage. A l'usage, elles se révéleront même trop souples et je pense qu'il serait préférable de les tailler dans le sens du fil.



La première bande est collée/pointée sur le tableau et le couple N°1. Attention à la poser sans cassures, avec une courbure régulière.



Pour coller les clins & la quille et ne souhaitant prendre aucun risque il me fallait une colle résistant parfaitement à l'eau. Il existe de la colle blanche classe « D4 » résistant paraît-il à l’immersion mais je n’ai jamais testé ( Ca marche???). L'Araldite lente (bleue) que je n'ai trouvé qu'en petit tubes reviendrait à trop cher! J'ai opté pour une colle "Pro" utilisée en construction navale, la Sader Marine. C'est une bi-composants garantie contre l'immersion (même en milieu marin) et la chaleur. Disponible en pot de 1kg. Facile à préparer en petite quantité et à utiliser (temps confortables de préparation et d'ouverture).

Puis les 2 couches suivantes sont appliquées, collées sur toute la longueur.



- Après séchage, la longueur de la contre-quille est ajustée, à ras du tableau et du couple N°1. Les couples intermédiaires sont alors fixés sur la contre-quille à l'aide de petites équerres et vis. Les couples doivent être bien verticaux.



- La position de la quille (20mm d'épaisseur) est tracée sur la contre-quille. Les chants de la contre-étrave sont alors abattus entre ces lignes et les couples. Les galbords seront collés sur ces surfaces.





La quille :
Le dessin complet de la quille est collé sur une feuille de CTP de 6mm et est découpé à la scie sauteuse ou à chantourner. Ce sera la première joue extérieure du sandwich.



Elle est présentée sur la contre-quille et l'ajustement est vérifié et éventuellement corrigé pour obtenir un contact aussi parfait que possible.



Cette première joue est utilisée comme gabarit pour découper l'autre joue extérieure (CTP 6mm) et les deux couches intérieures en CTP 4mm. Les 4 couches sont empilées (non collées mais prises entre serre-joints) et percées pour placer les chevilles de positionnement.



Les 4 couches sont alors montées avec des chevilles mais sans colle et la quille complète est présentée sur la contre-quille. Petit ponçage si nécessaire pour affiner le contact avec la contre-quille. Démontage, après repérage des différentes couches. Sur les parties intérieures, le passage du tube d'étambot est soigneusement tracé et découpé.



L' ensemble est de nouveau assemblé mais collé cette fois.



Après séchage, la quille est collée et vissée sur la contre-quille et sur le couple N°1. Des tasseaux ont été ajoutés sur le châssis pour guider & maintenir l'avant de l'étrave.





Les positions de tous les couples définis lors du dessin (19) sont de nouveau soigneusement reportées sur la quille.



La contre-étrave :
Le dessin de la contre-étrave (déterminée sur plans) est collé sur un CTP de 10mm et découpé. La partie excédentaire entre les lignes "0" et "10" est éliminée à la râpe pour obtenir le profil final.





Les deux contre-étrave sont montées (collées & vissées sur la quille), en appui (collées) sur le couple N°1, formant un ensemble bien rigide. L'extrémité des futurs clins sur l'étrave est matérialisée, donnant le profil final de la coque au niveau de l'étrave.



Le profil général couples/contre-quille/contre-étrave est vérifié: Les surfaces d'appui des premiers clins doivent être bien alignées. La régularité des lignes d'eau du tableau à la proue doit être contrôlée à l'aide d'une baguette souple. Retoucher les couples si nécessaire.



Le massif d'étambot :
Le massif est découpé selon le plan dans un CTP de 20mm. Il est fixé sur la contre-quille et le tableau par colle et vis. Attention à bien positionner la vis sur la contre-quille et sa longueur pour ne pas interférer avec le tube d'étambot. Percer le passage du tube d'étambot dans la contre-quille et le massif à l'aide d'un long forêt de Ø8mm, en utilisant le passage existant dans la quille comme guide.






Voilà qui complète la charpente. Pour le moment ça se passe comme prévu sur plans. On va penser aux clins...

Marcel.
--------------------


Dernière édition par rookie78 le Ven 12 Oct 2012 - 15:37, édité 1 fois

rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par GAZOU le Ven 12 Oct 2012 - 15:06

applaudissement

Je n'ai jamais vu, nulle part, des explications aussi claires.

Tu étais prof ?

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu

GAZOU
Admin

Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d' une chaloupe à clins et à vapeur, la "Danmar"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum