Chaudière au charbon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaudière au charbon.

Message par Invité le Ven 17 Fév 2012 - 18:10

Bonsoir, je préfère ouvrir un nouveau sujet ici, parce que je sens que ça va causer à propos de cette chaudière au charbon!
Et c'est tant mieux, parce qu'on va profiter du savoir de ceux qui en ont l'expérience.
mais pour en revenir au sujet et à la réflexion de Didier. salamalec

Didier soulève là un problème que je juge de première importance.
En effet, ce n'est pas le tout d' amener du charbon, il faut éliminer les cendres.
Je suis en relation avec des "mécaniciens " du train , et au fur et à mesure que je pose les questions, et au risque de décevoir, je ne la sens pas la chaudière au charbon embarquée.
Attention, je ne dis pas que ça ne va pas marcher! C'est bien d' essayer et c' est un fameux challenge. Et puis , ça a une sacrée gueule. Ça va marcher mais je pense que l'on va au devant de désillusions, coté fiabilité et durée de trajet. Il vaut mieux ne pas chercher la performance ou l' autonomie , dès le départ!
Seule la beauté de l' ensemble prévaudra.

Je n'y connais rien en chaudière au charbon et Paterson , (ou un autre) qui connaît bien le train pourra nous dire ce qu'il en pense et enrichir la discussion de par son expérience et ses connaissances dans ce domaine.
Mais , quand je regarde les gens du train, ils sont toujours en train d' asticoter le poêle . Il faut alimenter, il faut "escarbiller", il faut surveiller le tirage et l' augmenter en purgeant de la vapeur dans la cheminée. Bref , une attention de tous les instant qui requière une proximité et une rapidité d' exécution. Il faut entretenir le foyer et le souffleur dont nous parlions plus tôt est de prime importance.

Passage pris dans le livre de B.Tassignon sur les locomotives:
Une locomotive qui travaille rejette par l'échappement une certaine quantité de vapeur qui produit le tirage, c'est-à-dire l'aspiration à travers la grille de l'air nécessaire à la combustion du charbon. Plus l'effort développé par la machine est grand, plus forte est la quantité de vapeur rejetée et plus considérable est le tirage, il s'ensuit que la machine en travail règle en quelque sorte automatiquement l'admission d'air qui lui est nécessaire.

Mais pendant les arrêts et à la descente des pentes à modérateur fermé, il faut, si l'on veut forcer la vaporisation, injecter de la vapeur vive dans la cheminée et créer ainsi un tirage suffisant, c'est ce qu'on réalise par le souffleur. Par une prise de vapeur dont la commande est à portée du chauffeur, on conduit la vapeur dans un tuyau qui pénètre dans la boîte à fumée et s'enroule en couronne autour du tuyau de décharge (fig. 146 et 147). Par cette couronne percée de trous, s'échappe une nappe de vapeur qui s'épanouit en cône dans la cheminée et y produit l'effet désiré.

Comme nous l'avons dit, page 184, l'usage du souffleur permet d'éviter la fumée pendant les arrêts ou en marche à modérateur fermé ; de plus, si on l'ouvre avant de fermer le modérateur, on évite le retour de flammes et de fumée par la porte du fo
yer.

Ce passage est important parce qu'un bateau lutte toujours contre un mur d'eau. Il n'y a pas de descente ni arrét. Autre chose à prendre ne considération: la quantité de vapeur qui passe dans ce souffleur n'est pas négligeable!

Si on compare avec un brûleur céramique, celui-çi délivre toujours la même quantité de calories à partir d'une surface propre. Les tubes de fumées si ce type de chaudière qui est employé, reçoivent toujours la même chaleur. Le débit de gaz étant constant.
Si on considère que le Pouvoir Calorifique du Butane est de +/- 12000 Kcal/kg et que celui du charbon n'est que de 9000 Kcal/kg, il va falloir bien gérer la combustion et la surface de chauffe.

A propos de l'anthracite dont America nous a parlé:
L'anthracite ne contient guère que du carbone et des cendres, avec fort peu de matières volatiles. Il s'enflamme difficilement et les morceaux isolés s'éteignent rapidement ; mais en masse il donne un très bon feu avec peu de flamme et sans fumée. Quelques espèces d'anthracite décrépitent ou se brisent en petits fragments sous l'action de la chaleur : cette propriété en rend l'emploi plus difficile
B.Tassig
non

Donc, sur une chaudière au charbon, les paramètres changent tout le temps. Si il y a une baisse de pression ou si la braise s' asphyxie par les cendres qui s' accumulent , il suffit d' ouvrir la porte, secouer le cendrier , rajouter du charbon, souffler, que sais-je , et c' est re-parti. Ceci afin d' éviter de "planter un chou" , comme ils disent!
Sur l' eau, dés qu' il y a une baisse de pression , on sait que c' est la fin du gaz (logiquement) et les conditions sont toujours plus ou moins identiques. Pas de surprise.
Une panne en train ne présente aucun problème de par le milieu dans lequel il évolue. Pour une chaloupe, il vaut mieux prévoir l' assistance.
Je continue mes cogitations et consultations diverses et je vous en fait part. Mais si de votre coté, vous avez des informations, surtout n'hesitez pas! clin d\\\\'oeil
Bien cordialement!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par TUTUS le Ven 17 Fév 2012 - 19:44

Super sujet mon cher Kbio,
Et encore tu ne fais qu'effleurer l'un des aspects quand tu parles de l'anthracite.
En effet, tu ne précises pas de laquelle tu parles.
Est-ce de l'Ukrainienne, de la Chinoise, de la Cambodgienne ou de toute autre production européenne. Et, de plus, de quelles cotes ?
En ce qui me concerne, je n'utilise que de la Chinoise en 10/12.
Malgré cela, heureusement que je suis cotisant aux caisses de la Chambre d'agriculture et MSA réunies car des choux j'en ai déjà plantés pas mal.
A+
Tutus

TUTUS

Age : 79

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par america12mj le Ven 17 Fév 2012 - 22:38

la mienne est de la 8/10 provenance essex (GB) confirmé par le grossiste , j'ai vu les étiquettes sur les sacs
quand je vois les bateaux de l'ami Meyer, je sais que le charbon dans une chaloupe n'est pas une hérésie, d'autres avant nous l'on réalisé, et puis ouvrir un robinet et allumer un bruleur , c'est facile, j'ai toujours aimé les défis ,et les innovations et se n'est pas maintenant que cela va changer! donc je persiste et signe, je n'abandonne pas le gaz bien au contraire , la preuve en ai ,la secugaz!
j'ai d’ailleurs dans les tiroirs un projet de Goliath fois deux!! cela devrait être rigolo, bon ont verra.
pour l'instant je retourne a mes essais de convoyeur automatisé, et la il y a encore des progrès a faire , mais je crois ,avoir trouvé une idée
patience est mère de sureté ,ne dis t’ont pas!! hello hello
avatar
america12mj

Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 9:59

:( bonjour!
Le Grand Tutus nous rend visite! Flattés sommes nous!
Tu as raison, il y a plusieurs sortes d'anthracite:
Tiré du livre de B.Tassignon (encore!)! je ne fais que du copier coller mais je vous recommande fortement la lecture des ouvrages de ce Mr. Vous saurez tout sur la vapeur ferroviaire! clin d\\\\'oeil
Cordialement! hello
Les principaux éléments de la houille, carbone, matières volatiles, cendres, ont été mentionnés au paragraphe 12. Il existe de nombreuses espèces de houille, dont les compositions sont assez différentes : c'est surtout la proportion des matières gazeuses, par rapport à celle du carbone fixe, qui les caractérise.

L'anthracite ne contient guère que du carbone et des cendres, avec fort peu de matières volatiles. Il s'enflamme difficilement et les morceaux isolés s'éteignent rapidement ; mais en masse il donne un très bon feu avec peu de flamme et sans fumée. Quelques espèces d'anthracite décrépitent ou se brisent en petits fragments sous l'action de la chaleur : cette propriété en rend l'emploi plus difficile. L'anthracite abonde en Pennsylvanie : l'ingénieur Wootten y a construit des locomotives à très vaste grille (comme celles de feu M. Belpaire, en Belgique) pour le brûler en menus morceaux. On exploite aussi l'anthracite dans le pays de Galles et, en France, dans le département de l'Isère.

Les houilles maigres se rapprochent des anthracites, mais renferment un peu plus de matières gazeuses : en calcinant dans un creuset 100 g de cette houille, supposée privée de cendres, on chasse 7 à 10 g de gaz, et il reste 93 à 90 g de carbone. Ces houilles brûlent avec une flamme courte et donnent peu de fumée.

Les houilles demi-grasses renferment un peu plus de matières volatiles (10 à 15 g pour 90 à 85 g de carbone fixe) ; les fragments s'agglutinent au feu.

Les houilles grasses tiennent encore plus de matières volatiles (15 à 20 g pour 85 à 80 de carbone fixe) ; elles se ramollissent au feu, fondent en partie et se prennent en masse : parfois on les appelle houilles maréchales, à cause de l'emploi qu'on en fait dans les forges.

Les houilles sèches à longue flamme ou flambantes sont les plus riches en matières gazeuses (20 à 23 g pour 80 à 75 g de carbone fixe). Elles ne s'agglomèrent pas au feu, et brûlent avec flamme et fumée abondantes. Ces houilles sont assez rares en France ; on en trouve beaucoup en Ecosse.

Le pouvoir calorifique d'un kilogramme de houille pure, complètement débarrassée de cendres et d'humidité, est d'environ 9000 calories. On trouve d'ailleurs des différences assez importantes pour les diverses espèces de houilles, le pouvoir calorifique pouvant s'abaisser à 8000 calories et s'élever à 9600.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 10:12

salut! :(
je sais que le charbon dans une chaloupe n'est pas une hérésie,
Personne n'a dit ça mon ami America! :Ce n'est pas une première! clin d\\\\'oeil
Tu es un modeliste de talent et ton projet n'est pas irréalisable, il est super intéressant, et on réfléchit juste aux problèmes auxquels tu vas , ou pourrais être confronté. clin d\\\\'oeil Nul doute que tu sauras les résoudre avec brio et que nous allons profiter de ton expérience!
Nous essayons de t'apporter nos idées et toute l'aide dont tu pourrais avoir besoin!
Sur "Le Bleu", il n'y a pas que des boeufs! (enfin pas trop, mais on les tous! :cheers: ), alors ton projet nous intéresse et nous allons le suivre avec le plus grand intérêt! il soulève des questions et des discussions et c'est tout à l'honneur de notre forum.
Tout "Le Bleu" charbonne des neurones derrière toi! Mais c'est toi qui prend la pelle pour charger le charbon! rire 1 😢
Bien cordialement! clin d\\\\'oeil hello

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par GAZOU le Sam 18 Fév 2012 - 10:20

bonjour

il fût un temps où j'allais souvent dans la sarthe à côté de Sablé, et là comme partout à l'époque il y avait des anglais, l'un de ceux-ci organisait une rencontre de chaloupes à vapeur ( 10/12 à chaque fois) et celles-ci étaient toutes au charbon.
Les Anglais eux étaient au cinq étoiles carafes plastique.

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 10:32

:(
:hurle En fait c'est aussi pour répondre à la question de Jacky et de savoir si, et comment réaliser la symbiose entre la vapeur du train et celle du naval , et si c'est possible. Mais nul doute que d'autres s'y sont déjà frottés! :study:
On progresse! clin d\\\\'oeil
Bien cordialment!
Bon, je prends la laisse et je vais faire pisser mon casier à bouteilles! scratch rire 1
:cheers: hello

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par america12mj le Sam 18 Fév 2012 - 13:57

aujourd’hui c'est le vert qui domine sur le forum :affraid:
avatar
america12mj

Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 14:36

hello

non ,non , j'essaie de mettre les liens http (les adresses internet ) en rouge pour qu'elles apparaissent mieux dans le texte mais je n'y arrive pas
a+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par jacky241 le Mer 22 Fév 2012 - 20:08

bonsoir à tous,
je suis comme américa12 convaincu de l'interet de la chauffe au charbon .
je crois qu'il faut être conscient que tenir un feu est un métier qu'il faut apprendre c'est je crois beaucoup plus délicat que de réguler un débit de gaz.
j'ai la chance de cotoyer un ancien du monde des trains vapeur possédant un réseau ,je l'ai observé très attentivement pendant des heures à faire tourner une machine sans problèmes et il m'a souvent passé la radio commande pour me faire la main ce qui m'a permi de comprendre qu'il est primordial de sentir la machine.
pas question de calcul savant sur la quantité de charbon ou d'eau le secret est dans le maintient du feu pour produire de la vapeur et ne pas la gaspiller.
entre un chauffeur expérimenté et un novice la différence sera considérable,il est donc pour moi indispensable de passer par l'apprentissage de la tenue d'un feu et pour çà il faut d'abord pouvoir s'entrainer avec le type de chaudière choisi.
comme je l'ai déjà souligné,le bateau possède un gros avantage sur une loco c'est que l'on peut pendant les arrets profiter de la rotation du moteur et tirer partie de l'échappement pour crée du tirage sans perdre de la vapeur par l'utilisation du souffleur.
je vais concentrer mes éfforts sur le sujet car je pense que l'une des clés du problème se situe à ce niveau.
pour ce qui est de la consommation eau charbon il me semble qu'une autonomie de 15 minutes entre les ravitaillements serait correcte je vais partir sur ces bases pour définir mon projet avant de voir plus loin
cordialement
jacky
avatar
jacky241

Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par vap38 le Mar 9 Sep 2014 - 8:55

Bonjour,
dimanche nous étions a Seyselle regroupement de modelisme.
Il y avait les maîtres de la vapeur combustion au charbon,
j'ai appris beaucoup en la presence de CM notre spécialiste Suisse ,
j'ai piloté sa chaloupe une merveille de technologie,
je peux vous mettre en relation avec CM si vous le souhaitez!
Mon Goliath fonctionne très bien c'était une merveilleuse journée passée en compagnie du CMBJ de Bourgoin Jallieu
a+
Dommage Jacky241 était absent !
avatar
vap38

Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par jacky241 le Mar 9 Sep 2014 - 9:30

bonjour à tous
j'étais absent à mon grand regret car c'est en voyant la chaloupe de Christian que je me suis lancé dans cette aventure , même si je le connais peu j'ai pu apprécier sa simplicité pour montrer ses réalisations.
j'ai beaucoup observé son ensemble chauffé au charbon pour tenter d'obtenir sa fiabilité en essayant d'aborder le problème du ravitaillement de manière moins contraignante.
ma situation ne me permet pas les déplacements fréquents mais j'espère pouvoir naviguer prochainement avec lui.
le CMBJ était bien représenté et je suis fier de faire parti de cet équipage.
merci Vap38
cordialement
jacky
avatar
jacky241

Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaudière au charbon.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum