régulateur de chauffe à aiguille

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: régulateur de chauffe à aiguille

Message par america12mj le Mar 7 Jan 2014 - 11:52

je ne suis pas d'accord avec toi Bobino, j'ai construis jusqu'a ce jour 8 regulateurs de gaz 4 pour moi et 4 pour des copains et j'ai toujours essayé d'avoir une régulation progressive(cad passage en veille en 3 seconde), j'ai eu une fois des soucis avec un regul qui passait en veille en 1 " et a chaque fois la compression du tube de chauffe soufflait la flamme, j'ai changé ce regul, (d'un marchand français d’ailleurs!!!), et j'ai réalisé mon premier regul double membrane et la sans aucun changement dans les réglages plus de problème!!
vive la lenteur d’ailleurs pour nous "les vieux" c'est mieux rire2 rire2 rire2
avatar
america12mj

Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: régulateur de chauffe à aiguille

Message par KBIO le Mar 7 Jan 2014 - 18:18

hello Salut.
Je crois qu’on mélange plusieurs choses et si je peux me permettre:
Il y a le temps de réponse : c’est à dire le temps que met le régulateur, à pression préréglée, a réagir au signal (pression) envoyé de la chaudière. Pression maxi à laquelle il va commencer à passer sur veilleuse, ou au contraire , pression mini pour reprendre son débit maxi.  On parle de temps.

Il y a ensuite la pression maxi à laquelle, va répondre le régulateur , et la pression mini à laquelle il va reprendre son débit maxi.
Suivant l’épaisseur de la membrane et la course du ressort, le régulateur peut ne reprendre qu’après une perte de 1/2 Bar , plutôt que de fluctuer entre 100/200gr. On parle de pression

Il y a aussi le temps que mettra le régulateur à passer de veilleuse à plein débit. Fonction de la forme et de la course du pointeau ainsi que  de la sensibilité du ressort. On parle du temps de la course.

La longueur du ressort dont parle Bobino, permet au régulateur de prendre du temps pour réagir. Plus le ressort est long et plus le temps de réaction est long, et la fluctuation est douce.
Un ressort court implique une réaction immédiate et rapide et donc une reprise violente du débit gaz.
Je pense que c’est ce dont parle America.
D’un autre coté, si la veilleuse est réglée trop bas , il est possible qu’avec un régulateur simple membrane et une reprise nerveuse , on en arrive à souffler la flamme.

D’accord avec Graine au Vent aussi, qui considère que le temps de réaction doit aussi être fonction de la consommation de la machine et subséquemment du volume de la chaudière et du volume de vapeur disponible à l’intérieur.
Pour atténuer la réponse du régulateur, Bobino suggère par ailleurs, un capillaire qui enverra le signal de pression beaucoup plus atténué au régulateur.

Dans tous les cas, il y aura un temps de réaction qui ne devrait pas trop nous perturber à notre échelle, et comme d’habitude, il est bon de s’imprégner des principes sans pour autant en arriver aux extrêmes.

Déjà abordé sur ce forum, le régulateur double membrane présente un avantage indéniable de sécurité par rapport au simple membrane : une membrane par fluide.
La différence de température de chaque coté d’un simple membrane (gaz/eau) n’aide certainement à la facilité du réglage et perturbe sa réaction .
Si la membrane se perce , la pression de la chaudière enverra de l’eau chaude dans le gaz et cette eau très chaude peut aller jusqu’au tank ou la rencontre vapeur et gaz liquide ne font pas bon ménage.
Le top étant le régulateur à aiguille type Bertin comme proposé plus haut et dont le schéma aimablement remis au gout du jour par VAP38, trinquons 
Bien cordialement. bonjour

_________________
Je ne suis pas sérieux!
avatar
KBIO
Admin

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum