"On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par KBIO le Mer 15 Déc 2010 - 22:06

Les deux vidéo qui suivent me rappellent un souvenir........
Et comme vous étes en hybernation, alors on va vous raconter une "chtite" histoire!


http://www.youtube.com/watch?v=rtxTKAvtifE&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=_OavTmZKmmE&feature=related

Dans le golfe Persique en 1984! Je travaillais sur le Big Orange 9 (supply de chez Gulf Fleet aménagé pour l'occasion) et nous devions venir nous amarrer à une plate-forme , nommée Al Itihad (La Liberté). Le traitement d'un puits était prévu pour le lendemain matin. Les règles de sécurité nous interdisaient de pomper de l' acide et de faire débiter le puits la nuit. Ce qui se comprend, car c' est toujours la nuit qu 'arrivent les embrouilles et l' obscurité rend les interventions difficiles.
En route, le capitaine me signifia qu'un avis de coup de vent nous obligeait à reporter l' opération et à aller nous mettre à l' abri de Das Island à une cinquantaine de miles de là.
Das Island , c' est un haut fond qui a servi de base à la construction d'une île couverte d' installations pétrolières. L’île est pratiquement artificielle.
Nous aimions bien nous mettre à l' ancre la-bas, car , à la saison, la nuit avec les lumières du bateau, les cigales remontaient et nous en faisions une consommation indécente
Les cigales pour ceux qui ne connaissent pas : ce sont des crustacés à la tête plate et une queue de langouste. Je trouve ,d' ailleurs, sa chair plus fine que celle de la langouste.
Les Philippins du bord,avaient confectionné des grandes épuisettes et remplissaient des sceaux pour les ramener à terre. Avec du recul, je me rends compte que notre conduite et conscience écologique dans le prélèvement des ressources était loin d' être ce qu'elle est aujourd'hui.
Bref , d'un commun accord avec le skipper ; c'est lui le marin! On informe la plate-forme que l'on revient demain et on trace la route pour se mettre à l'abri. Seulement, voilà que malgré la mer formée, nous croisons la compétition qui elle se présente pour nous piquer le job!
A l' époque, sous certains horizons, c' était comme ça, le premier sur le lieu avait le job. Tant que le management ne voyait rien,..... Il fermait les yeux! Tu la ressortiras cette expression, toi, je le sens!
Ça a donné lieu a de saines et épiques joutes qui en toute cordialité se terminaient , à terre, avec les pneus des camions crevés et des courses poursuites en mer comme celle que je vais vous raconter! Saine émulation que l'on se racontait ensuite devant une bonne bière!
Vous connaissez le Breton à présent! Un peu teigneux sur les bords , mais (mauvais) joueur tout de même, non??
Je demande au capitaine ce qu'il en pense? S'ils peuvent le faire, pourquoi pas nous? Nous avions le même équipement et les bateaux étaient sensiblement de même taille.
Le Capitaine , un type sympa, souriant et de bon tempérament, venait de Louisiane et me dit que si je ne craignais pas la mauvaise mer, il suffisait de faire demi tour, de les rattraper et de s' amarrer à la plate-forme avant eux!
Mais : qu'on allait danser comme des jeunes mariés! Tout ça avec l'accent du Koonasse qui aime s'amuser et le regard de celui qui aime jouer des tours!
ATTABOY!!! Barre à bâbord toute et les deux Cat. (Caterpillars) à fond, dans la houle, tribord avant! Je te dis pas le demi-tour. J'ai vu les portes de l'Hadès.En fait les moteurs ne tournaient pas vite à cause de la mauvaise mer.
Au départ on gagnait du terrain, mais la compétition (Halliburton) s'est vite aperçue que c'était nous et a aussitôt compris que nous cherchions à les doubler. Fini le temps ou on éteignait les feux et on passait à l'abordage!
Ils ont aussi mis les gaz autant que la mer le permettait pour se diriger vers la plate-forme.

Vous le croiraient si vous le voulez, mais je n'ai jamais rien vu d' aussi impressionnant. La proue rentrait dans la vague. Deux murs noirs , zébrés de blanc se séparaient devant nous! La mer submergeait le bateau et s' écrasait en bonne partie sur la vitre de la timonerie. Le panache d' écume était emporté par le vent et la proue du bateau s' enfonçait dans l' eau avec l' impression qu 'elle ne se relèverait jamais.
Elle descendait , descendait,! On allait s' engouffrer dans la mer! Les murs d' eau étaient de plus en plus haut de chaque coté! Les hélices sortaient de l' eau et faisaient vibrer le bateau comme c'est pas permis! On va en perdre une me disais-je!! Mais non, on se stabilisait pour enfin remonter. Mais que c'était long! L'eau se précipitait sur le pont et frappait le bas du château en un choc sourd et violent. Tout vibrait! nous faisions corps avec le bateau et souffrions et poussions avec lui comme dans le pack d'une mêlée de rugby !
Alors commençait la remontée! A ce moment là aussi, on se demandait si ça allait s' arrêter? La coque prenait un temps fou en remontant. Le bateau faisait un sacré effort pour sortir de l'eau! Les hélices mordaient l' eau, et d'un coup de reins il reprenait son contrôle malgré le poids de sa cargaison!
Violente et brutale routine, sans cesse répétée avec la même certitude : cette fois ça ne passe pas !
Le vent, les vagues, tout se liguait contre notre bateau. Tu te sens petit dans ces cas là, ton bateau aussi, et tu commences à te demander si tu as fait le bon métier! Ça roulait à un point que le capitaine et moi étions agrippés , à la barre du pupitre de contrôle et face à la vitre , nos yeux, grands ouverts scrutaient les embruns. Fascinés par la clarté due aux projecteurs qui éclairaient l' étrave, inquiets un peu tout de même! On ne joue pas avec la mer, même si on est bien équipé!
On allait danser qu'il disait! Si j' avais su, j' aurais pris des cours!
Mais putain , que c' était beau! Dans ces moments là, tu te dis que la nature est tout de même gentille, car si la mer se fâchait juste un peu plus, elle te broierait sans autre forme de procès! Y'a pas ; c'est elle la patronne! Ce n'était pas une tempête, juste un "coup de vent!" comme ils disent!

Bon! C'est beau tout ça, mais ça creuse! Minuit passé, j'ai une petite faim! Je descends au mess pour voir si le cuistot , un Thaï qui a de sacrés talents culinaires, veut bien me faire une petite soupe ,chinoise et lyophilisée comme il en fait lorsque nous travaillons de nuit pour préparer la prochaine opération.
Je le cherche en vain et je finis par le trouver baignant dans le "dégueulis", épave avachie dans sa bannette. Ces collègues n' étaient pas mieux lotis et l' odeur ne m'incitait pas à rester plus longtemps et à l'embrasser sur la bouche, sous peine de finir comme eux!. Je refermai la porte quand j' entendis :"You bastard! Why no go Das Island?" . Le peu d' énergie qui émanait de la question était une concentration de haine, de colère et de capitulation contenue qui semblait me reprocher mon zèle professionnel.
La discussion fut brève , mais je compris que j' aurais à expier toute ma vie la mort de ce personnel dévoué ,au mess et par la même occasion à notre confort. Je n'avais plus d'amis dans cette partie du bateau! Les sorts étaient jetés et j'en étais le réceptacle!
Je sortis finalement en évitant une fusée de bile qui témoignait de l' ultime essorage d' un foie anémié en bout de course.
Mais j' avais toujours faim! Pour la soupe c' était raté, surtout que la cuisine était sens dessus-dessous. Une corbeille à pain et un service vinaigrette roulait d'un bord à l'autre. Je me rabattais donc sur le frigo et me servais une platée de cigales mayonnaise qui, elle, tenait bien la mer.
Assis seul , au mess, j'écoutais le bateau se battre et souffrir et je me demandais s'il était bien raisonnable d'avoir pris cette décision de soumettre le matériel et les gars à telle épreuve? Fort heureusement , la gymnastique intellectuelle que requérait une telle question ne me coupait pas l' appétit.
J'en étais à ma N'ième cigale quand sortit de la cabine d' en face, Abdu, mon fidèle et souriant opérateur Malien qui était chargé de faire le montage des lignes de ferraille sur la plate-forme.
C'est lui qui était chargé de l' opération sur la plate-forme quand je mixais et pompais du supply . Sans lui, je n' étais rien! Il avait l' œil sur les fuites qui ne manquaient pas de se produire et il savait y remédier sans arrêter le pompage en cours! De l'acide à 28% sur le pont de la plate-forme, le barge-master n' aime pas du tout!
Le regard amical et chaleureux qu'il portait d' habitude sur la vie avait changé! La paupière basse et fatiguée, le blanc de l' œil terne , les commissures des lèvres blanchies,la démarche qu'il avait souple normalement était instable et précaire. Sa main tremblait et s' accrochait désespérément à la rambarde , il se dirigeait vers les toilettes! Il me jeta un regard de noyé! Je crois qu'il avait le mal de mer, et à la vue des cigales / mayonnaise il accéléra le pas.
Lorsqu' il sortit en s' essuyant la bouche d'un mouchoir douteux, il me gratifia d'un : "You crazy"! J'avais compris qu'une longue relation de confiance d' amitié et de respect mutuel était remise en question à cause d'une croisière un peu mouvementée! Ça me dérangeait d' avoir contrarié Abdu!

Bref, a part le capitaine, le mécano (de Trinidad qui consommait plus de whisky que le supply du fuel) et moi, les douze personnes à bord n' avaient pas le pied marin! Le jeune ingénieur Anglais qui débutait dans le métier était moins faraud que la veille et voulait mourir! Je ne comprenais pas tous les termes de sa dévotion , mais le mot "Fuck" était sur-employé! Une langue à lui tout seul ce mot! Qu'a cela ne tienne, demain serait un autre jour et on avait du boulot qui allait nous faire oublier tout ça! Si en plus on battait la compétition , on allait remettre l' équipe dans le bon sens!
Il me restait 3 heures avant que le jour se lève et je décidais d' aller m' allonger un peu!
Avec une mer pareille , pour dormir! Mon œil! J' avais beau essayer, je sentais les cigales qui revenaient à la vie et qui se promenaient d'un bord à l' autre dans mon estomac!
Sur le coté gauche ou le coté droit , elles reprenaient tellement vie qu' elles manifestaient de plus en plus violemment leur intention de retourner dans la mer! Ce qu'elles firent un peu plus tard avec un brio dont je m'étonne encore! Je me sentais un peu barbouillé moi finalement! Je réussi à m' endormir quand la mer se calmait , que les moteurs ronronnaient et qu'on n' entendait plus de coups de boutoirs dans la coque!
Quand :le bruit infernal que fait l' ancre qu'on drope me réveilla en sursaut , peu de temps après que je m' endormis = boucan du diable! Quel métier!
La bateau culait pour venir s' amarrer à la plate-forme. Notre skipper avait gagné ! Sacré "koonasse" tout de même! Je l' adore ce bonhomme!
Le bateau de la compétition avait abandonné quand il a vu qu'il ne pouvait nous passer devant!
Problème! Tout le monde exténué à bord! Pas un de frais et opérationnel! Me voilà bien! Pas très reluisant moi non plus et les jambes en coton sur le deck à regarder les Philippins manier les boutes de nylon qui nous reliaient à la plate-forme!
............................
Abdu vint doucement sur le pont une tasse de thé à la main! Il avait mis sa combinaison! Un sacré type ce Abdu! Je l' aurais embrassé! Il prenait son gilet de sauvetage et ses outils en attendant le panier qui allait le monter la-haut!
Le jeune Anglais titubait vers moi et il était tellement pâle qu'on aurait pu voir à travers! Le capitaine, un café dans la main vint me dire " Alors "T'as vu Flançois? On a dansé dûr, mais on les a eu ces bâstards!"! Le mot "bastard" étant aussi très employé dans ce milieu! Et "Flançois" veut dire "maudit Français" en koonasse courant!
J'ai répondu oui , timidement; j'ai dit " Merci Réné" Parce qu'il s'appellait René mais qu'il disait Réné!
Plus tard, j'ai appelé mon collègue sur la 16 à bord de l'autre bateau pour savoir comment ça allait , et pour le narguer un peu. Il m'avoua que la viande n'était pas fraîche à son bord et qu'il ne regrettait pas de ne pas avoir d' opération ce jour!
Moi si!


Dernière édition par KBIO le Dim 19 Jan 2014 - 11:56, édité 2 fois
avatar
KBIO
Admin

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par GAZOU le Mer 15 Déc 2010 - 22:47

bravo bravo bravo bravo bravo

encore !

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par Invité le Ven 17 Déc 2010 - 20:38

lol!
de dieu , t'en a beaucoup des comme ca :cheers: bravo bravo
encore

:cheers:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par camerone le Ven 17 Déc 2010 - 21:14

hello
Encore bravo bravo bravo
camerone
avatar
camerone

Age : 47

http://modelisme17.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par jipiti29 le Ven 17 Déc 2010 - 22:04

Quel talent bravo Un mec à connaître assurément applaudissement
avatar
jipiti29

Age : 77

http://mini-marine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par camerone le Ven 17 Déc 2010 - 22:39

hello
Kbio si tu viens à gazouland j'espère que tu me racontera de belles histoires autour d'un versssss trinquons
camerone
avatar
camerone

Age : 47

http://modelisme17.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par Didier 94 le Ven 17 Déc 2010 - 22:58

hello
bravo bravo bravo Kbio !!

Burp ! dejadehors

:cheers: Didier
avatar
Didier 94

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par Lagaffe le Lun 20 Déc 2010 - 18:23

Putaing ! Dire que j'ai failli rater ça.
On ne peut pas créer un chapitre spécial "les bonnes histoires de KBIO" ?
Pour les jours sans soleil, les jours sans femmes, les jours sans pain.
avatar
Lagaffe

Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par KBIO le Mar 28 Déc 2010 - 17:49

Salut! :(
Pour ceux que la vie offshore intéresse, j'ai retrouvé les (seules) photos de mon Big Orange 9 de cette époque.
Le voilà amarré à la plateforme.
Aprés que le pompage soit terminé, il arrive que le puits ne débite pas de lui mème , alors nous pompons de l'azote dans le puits afin d' alléger la colonne hydrostatique et de permettre au puits de dégorger tout l'acide.
Sur le pont arrière, vous voyez, en bas à droite, un tank d'acide à 33% on le dilue généralement à 14% (ou 28%) avant pompage avec d'autres produits qu'il serait trop long d'expliquer ici.
Le tank qui est protégé par un cadre est un tank de 8000 litres d'azote liquide (-193 °C) que nous pompons à l'aide du converter (pompe cryogénique) qui le transforme en gaz et , sur lequel je suis en train d'accrocher à la grue de la plateforme qui va la soulever la haut.
Les tuyaux que vous voyez enroulés sur les ponts sont des "Coflexip" . C'est un flexible de pompage haute pression entre le bateau et la plateforme.
Le diamètre interieur est 5cm ou 7.5 cm. Dans le petit diamètre, on peut pomper jusqu'à 2 M3 par minute à une pression de 350Kg/cm².
Sur la plateforme elle mème la ligne est constituée de droits et de rotules haute pression qu'il faut assembler (et démonter aprés l'opération) + quelques autres vannes et purges et enregistreurs et....un sacré boulot!!!
Les pompes et les réservoirs de produits sont enfermés. La petite cabane que vous apercevez à droite est le "dog house" (la niche du chien). C'est de là que l'on contrôle le mixage et le pompage.
Un bon boulot en fait, si il n'y avait pas les clients!!!
L'autre supply à coté est celui d'un collégue qui m'apportait de l'acide dans les reservoirs ronds en plastique.
J'imagine que Hunier doit rencontrer parfois un Big Orange . Je ne sais pas si il y en a encore qui travaillent au Nigéria!
Cordialment!




avatar
KBIO
Admin

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par GAZOU le Mar 28 Déc 2010 - 19:35



bravo

D'où sont prises les photos ? Voilà ce que j'aime ! dommage que tu n'en ais pas plus.

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par KBIO le Mar 28 Déc 2010 - 21:16

Bonsoir!
Les photos sont prises de la plateforme par l'opérateur qui attend l'unité d'azote qu'on lui envoie.
Si tu regardes bien, le "Coflexip" est accroché à la plateforme. Mon copain Abdu et ses sbires doivent étre en train de démonter la ligne.
On plie tout et on s'en va ailleurs.
Le collègue qui s'est mis à bord m'a remplit les containers d'acide . Donc, il y a une autre grosse opération à faire quelque part!
Bien cordialment!
hello :santa:
avatar
KBIO
Admin

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: "On va danser!" qu'il disait le capitaine!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum