NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Page 2 sur 39 Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mar 21 Oct 2014 - 10:46

Re  bonjour

Roockie
Oui effectivement il est de taille, mais je compte bien arriver au bout.

Encore merci de ta contribution.   salut japonnais  salut japonnais  salut japonnais

Gazou
Tu as parfaitement raison le poids à vide est également un problème (puisque justement il n'y a pas de poids) d’où l'obligation de lester un maximum le crochet.
J'ai de la chance avec celui de l'ENAK qui est relativement conséquent.



Pour ce qui est de la partie câblerie, je n'ai pas encore approfondit le sujet et la encore cela promets quelques heures de réflexion.   face à l\'ordi  face à l\'ordi


A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par scyllias91 le Mar 21 Oct 2014 - 12:02

LUZOLO a écrit:

Pour ce qui est de la partie câblerie, je n'ai pas encore approfondit le sujet et la encore cela promets quelques heures de réflexion.   face à l\'ordi  face à l\'ordi


A+
Patrick


Hello,

Quand je vois des moufles à 5 poulies et que l'échelle est le 1/43° outre la réflexion , c'est la réalisation qui va être coton ,ça doit pas faire des poulies bien grosses. Quand je vois mes poulies de 6mm de diamètre ,plus petit va pas falloir trembler pour câbler le biniou  . bizarre

Très intéressant la partie calcul de flotabilité, l'avantage de la masse mobile est la rapidité par rapport au ballastage indépendamment de la place disponible dans la maquette.


Eric

scyllias91

Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mar 21 Oct 2014 - 13:10

Re  bonjour


Quand je vois des moufles à 5 poulies et que l'échelle est le 1/43° outre la réflexion , c'est la réalisation qui va être coton ,ça doit pas faire des poulies bien grosses. Quand je vois mes poulies de 6mm de diamètre ,plus petit va pas falloir trembler pour câbler le biniou

Détrompes toi, les poulies que l'on voit sur la photo font 80 cm de diamètre, soit 19 mm sur le modèle.
Il est vrai qu'on a du mal à imaginer la taille de la bête.
C'est pas une clé de 10 pour serrer les manilles !!!







A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par claudius le Mar 21 Oct 2014 - 18:17

Salut

Magnifique projet et merci pour la leçon de mécanique, faut bien s'accrocher pour suivre, mais c'est très intéressant.
J'aime bien aussi la volonté de tout respecter dans le modèle y compris les masses mises en jeu.
Le déplacement du lest va-t-il être asservi au déploiement de la flèche ou contrôler à vue ?

Claudius

claudius

Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mar 21 Oct 2014 - 18:32

Re bonjour

Le déplacement du lest va-t-il être asservi au déploiement de la flèche ou contrôler à vue ?

C'est à l'étude, peut être un système géré par un gyroscope ou quelque chose de similaire, je sais pas encore...

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par DahliaBleue le Mer 22 Oct 2014 - 16:07

LUZOLO a écrit:Salutatous : bo1:  : bo1: Voila donc ce deuxième chapitre, C'est un chapitre un peu rébarbatif, car il s'agit de la partie "calculs de flottabilité".
Vous verrez que c'est une partie très importante pour ce type d'engin.
Bonne lecture à tous

A+ Patrick
bonjour Vu ! Remarquable (et remarquée) étude ! Un grand bravo ! bravo
avatar
DahliaBleue

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mer 22 Oct 2014 - 19:06

Salutatous bonjour

Dhalia bleu

Un grand merci pour cette réponse, car je connais ta parfaite connaissance du domaine et suis très fier que tu sois intervenue sur mon post. génial génial

Tes félicitations vont également à Roockie, qui a fait un travail remarquable sur ce projet. bravo

Encore merci

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Jeu 30 Oct 2014 - 18:23

Salutatous bonjour

Demain, parution du 3eme article, avec le début des réjouissances...............c'est à dire les premiers copeaux oui oui

a+
patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Lagaffe le Jeu 30 Oct 2014 - 18:47

Son "machin" commence à me plaire. Merveilleux projet qui va nous faire découvrir un tas de choses, j'aime bien l'inédit dans les créations. Faire fonctionner une grue à l'identique du réel n'est pas une mince affaire.
Nous suivons les étapes avec grand intérêt !
avatar
Lagaffe

Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Jeu 30 Oct 2014 - 19:31

Re bonjour

Monsieur Lagaffe est trop bon salamalec salamalec salamalec

Merci

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 31 Oct 2014 - 9:53

Salutatous  bonjour

Voici donc le 3eme article, c'est le démarrage de la construction :    bravo  bravo

Comme à chaque fois, si vous voulez agrandir une photo mettez le pointeur sur celle-ci, restez appuyé sur la touche "contrôle" et tourner la molette de la souris



LA REALISATION
LE PONTON
Adaptation du plan d’origine :
Les différents plans en ma possession me donnait la forme générale du ponton extérieur, il fallait donc dessiner tous les couples en prenant en compte l’épaisseur du CTP, ainsi que la contrainte du lest mobile qui doit se déplacer sur l’axe médian sur une longueur de quasiment 1 mètre, ainsi que la contrainte de n’avoir aucune trappe d’accès visible sur le pont (excepté l’emplacement de la cabine). Rappelez vous, c’est le fond qui sera démontable et normalement étanche !!!
Chacun des 12 couples est ainsi redessiné.
Étant toujours en activité, ,il m’est facile d’imprimer tous les couples sur le traceur à l’échelle 1 (de la maquette évidemment).
Voici l’exemple d’un couple au droit de la cabine, on voit bien les 2 caissons latéraux qui sont fermés juste au-dessus de la ligne de flottaison, le lest mobile composé de 2 blocs en plomb qui se déplacent via une tige filetée par un système de berceau support, ainsi qu’un rail de roulement, ces blocs de plomb peuvent être mis en place par l’ouverture de la cabine et peuvent donc être installés une fois la maquette à l’eau. On voit également le principe d’ouverture du fond démontable, à noter les trous de chaque côté pour le passage des futurs câbles électriques en tout genre



Comme vous pouvez le remarquer, je n’ai pas de quille (colonne vertébrale), ce sont les côtés des 2 caissons qui vont servir de raidisseur à l’ensemble, ainsi que le pont, à noter le «bouge*» du pont qui est de 3 mm.
* « bouge » : forme légèrement arrondi, servant principalement à évacuer l’eau vers l’extérieur. Dans le sens longitudinal cela s’appelle la « tonture ».


Les premiers traits de scies :

Par mesure de simplicité et également financière (c’est la crise) toute la caisse est réalisée avec du CTP de 5mm que l’on trouve couramment dans toutes les GSB en grande plaque, seuls quelques détails sont réalisés avec des chutes de CTP plus fin qui me restait (développement durable oblige).
Chaque dessin imprimé du couple est collé sur le CTP, attention, pas de colle à tapisserie qui détend le papier, colle en bombe exclusivement.
Toutes les découpes principales sont faites à la scie à ruban, les autres découpes sont réalisées à la scie à chantourner, comme notamment, les ouvertures qui sont d’abord percées sur la perceuse à colonne puis agrandit avec la scie, comme c’est le cas sur le couple 4 :





Eh oui, y’a pas 50 solutions on démonte la lame, on la passe dans le trou, on la remonte, on découpe l’ouverture, on re-démonte la lame et on la remonte dans le trou suivant (5 fois, rien que pour ce couple).


La plaque de montage :
Je l’ai déjà souligné, le ponton ne possède pas de quille, le montage se fera sur une bonne plaque de CTP de 19 mm en 1,50 m x 0,75 m que j’avais en stock, elle fera parfaitement l’affaire, surtout qu’elle est posée et serrée sur une table à roulettes de 1,20 x 0,75 m.
Sur cette plaque, j’ai tracé l’axe central, ainsi que l’emplacement de chaque couple, ensuite j’ai confectionné 24 petites cales de 3 mm (correspondant au bouge du pont) que j’ai pointées sur la plaque, on les aperçoit complètement à gauche sur la première photo.
Vous l’aurez compris la construction est réalisée à l’envers, c’est à dire  que la plaque de CTP correspond au futur pont du ponton.
Le but étant d’assembler toute la caisse, sauf le pont et ainsi pouvoir réaliser des essais en réel afin de peaufiner les calculs de Roockie 78.
Restait à réaliser un certain nombre de cales servant à maintenir les couples à leur emplacement et à assurer la perpendicularité par rapport à la plaque. Sur la 2eme photo collage d’une première bande de côté, cette bande contribuera à la tenue de l’ensemble et correspond à l’intérieur du caisson.






Les caissons latéraux :
Ces caissons immergés servent, comme je l’ai expliqué auparavant, d’une part à diminuer le volume d’eau déplacé, donc le poids du modèle (toujours, pitié pour mes reins) ils assurent également une augmentation de la surface immergée (donc de la poussée) lorsque la grue est en charge (plus 7,5 Kg).
Sur la premier photo on voit bien le haut du caisson, celui-ci sera au-dessus de la ligne de flottaison quand la grue est vide et se retrouvera en dessous lorsqu’elle sera en charge. Sur la 2eme photo on voit bien ces 2 caissons immergés, ils permettent quand même de gagner 7 litres d’eau, c’est donc 7 kg de moins pour le modèle.
Ils permettent également d’assurer la rigidité de l’ensemble, disons qu’ils servent de quille.






Réalisation des bords arrondis
Je sais pas si vous avez remarqué, mais sur la dernière photo les bords du ponton sont très arrondis puisqu’il y a un rayon extérieur de 4,5 cm. Il fallait donc que je trouve un tube de 9 cm de diamètre, pas courant, en PVC on trouve du 10 ou du 8 cm, en bois il risquait de fendre et « eurêka » j’avais dans mon bazar un bout de tube en carton (celui qui sert à enrouler la moquette) 10 cm extérieur et 8 cm intérieur, parfait (développement durable oblige).
Une petite séance d’amaigrissement sur le tour et me voilà avec un tube de 9 cm extérieur, qu’il a suffit de couper en 4 pour réaliser mes 4 coins et ensuite de les retailler en hauteur, avec la forme qui va bien (voir 2eme photo. Bien sûr, ils seront « G4trisés », comme le reste de la coque d’ailleurs.






Les trappes d’accès
J’en ai déjà parlé, c’est le fond du ponton qui sera démontable, je devrais d’ailleurs dire les fonds, avec 2 trappes d’accès.
Une première relativement grande, puisqu’elle fait 86 x 43 cm, c’est un rectangle parfait, l’étanchéité est assuré par un joint périphérique, sa fixation est simplement réalisée sur le principe des tableaux sous verre, avec une languette en laiton que l’on pivote.
La deuxième est plus petite avec une taille de 25 x 43 cm, elle est beaucoup plus compliquée, puisque c’est la partie arrière, avec notamment un pan coupé, ainsi que les 2 quilles extérieures.

On voit sur la première photo le futur emplacement de ces 2 trappes, avec au premier plan l’emplacement de la trappe arrière, le joint d’étanchéité viendra se placer au niveau de l’épaulement.
Et pourquoi t’as une baguette alu sur un des côtés ? Tout simplement parce je n’ai pas assez de place pour mettre une baguette bois, je dois laisser la place disponible pour le lest mobile qui doit passer en dessous, d’ailleurs on voit sur le couple d’à côté le trou d’axe de la future tige filetée qui assurera son déplacement.
Sur la 2eme photo, la trappe en place, oui mais c’est quoi cette proéminence ? Oui je l’avoue, j’ai dû tricher un peu, cette proéminence n’existe pas sur le réel, je n’avais pas assez de débattement pour mon lest mobile, cela me permet de gagner 12 cm de déplacement et puis elle va se retrouver entre les 2 quilles, donc relativement discrète.






Réalisation des 2 quilles
Les 2 quilles feront partie intégrante de la trappe arrière elles permettront ainsi d’assurer la rigidité de cette trappe qui est fragilisée par son pan coupé.
Ces quilles ont une forme plutôt biscornue, j’ai donc repris le plan pour les redessiner, voilà ce que cela donne, on retrouve d’ailleurs en violet la proéminence :



Pour rigidifier le tout j’ai utilisé une chute de CTP de 6 mm, pour faire l’âme centrale, ensuite j’ai utilisé un reste de mousse de polyuréthane qui a survécu des travaux de la maison (développement durable oblige) je l’ai retaillé avec le bon angle (voir les coupes), on les voit au second plan, puis collé grossièrement sur l’âme centrale.





Même chose pour la 2eme face et ensuite taillage et ponçage de l’ensemble :



Puis présentation sur la trappe :



On voit bien sur cette photo que la proéminence restera plutôt discrète en étant placé entre les 2 quilles.
Reste encore à résiner et fibrer les quilles, puis coller le tout sur la trappe à l’araldite lente.




Voili voilou, c'est tout pour aujourd'hui,

Bien sûr vos commentaires en bien ou en mal seront les bienvenus   génial

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par scyllias91 le Ven 31 Oct 2014 - 10:52

Hello,


Beau début,j'ai juste une remarque sur ton système d'étanchéité qui me fait un peu peur!
En effet j'ai pour autre passion la plongée et j'ai fait pas mal de bricolages qui auraient du être étanche sifflote
Malgré les conseils des anciens j'ai fait plusieurs montages avec des joints plats dans le style de ton montage,ça a toujours fuit et bien plus en surface qu'a trente mètre de fond .
Idem pour les caisson d'appareil photo bas de gamme ça fuit plus sous faible pression .
La seule chose qui fuit pas c'est le joint torique,pas facile à faire je l'avoue sur ton montage.La solution serait de faire des trappes rondes de grandes dimensions avec des bouchons munis de joint torique.
As tu testé ton système d'étanchéité sur une bête boite en bois servant de modèle ?

Eric

scyllias91

Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 31 Oct 2014 - 11:11

Re bonjour

Je suis d'accord avec toi que l'étanchéité est un point important et pas facile à traiter (j'en sais quelque chose !!!). oui
D'ailleurs, l'étanchéité des trappes fait partie du prochain article, avec les explications qui vont bien.

Tu comprendras aisément qu'il faudra attendre la semaine prochaine pour avoir la réponse. étonné triste

Voili voilou
A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Lagaffe le Ven 31 Oct 2014 - 11:39

Le joint torique ne fait une bonne étanchéité que s'il est pressé sur toute sa longueur. D'ou la multiplication des vis si c'est une trappe.
Je lui préfère le joint souple genre joint de porte.
Sinon l'éternel patafix, toujours souple, récupérable, qui donne une étanchéité parfaite.
avatar
Lagaffe

Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par seismic76 le Ven 31 Oct 2014 - 11:41

Bonjour,

Beau travail, tu ne chômes pas.

seismic76
avatar
seismic76

Age : 68

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 31 Oct 2014 - 12:07

Re bonjour

Non, non, détrompes toi c'est que j'ai un peu d'avance.

Pour être honnête, j'ai commencer les premiers copeaux le WE du 14 Juillet (de cette année).

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mer 12 Nov 2014 - 9:44

Salutatous  bonjour

Après ce Week-End à rallonge, voici donc la suite  de la construction du ponton, en vous souhaitant bonne lecture :


Détail à la proue

L’ENAK peut en fait être appareillée pour soulever une charge encore plus lourde avec 800 Tonnes, mais cette configuration est bien particulière, car elle n’utilise pas le portique il s’agit d’une charge immergée et de ce fait la proue à une particularité.
Le plan est très clair, avec ses 2 « encoches » (je connais pas le terme exact), que l’on peut distinguer également sur la photo:





La construction est faite en CTP de 1,5 mm renforcé par des baguettes de 5x5 dans les angles, vient ensuite la plaque de fond
qui est ajustée et collée.
Bien sûr il s’agit là que de la partie collage avec un début de ponçage, comme on dit c’est un dégrossi !!!






Les écubiers*

Encore une particularité, les écubiers* de l’ENAK ne se trouvent pas à l’avant comme la plupart des navires, mais à la poupe!
Me demandez pas pourquoi, j’en sais rien !!! D’ailleurs si quelqu’un a la réponse, qu’il n’hésite pas ...
* écubier : emplacement ou vient se loger l’ancre, lorsqu’elle est remontée


Ne faites pas non plus attention à la rouille, un coup de pinceau et il n’y paraîtra plus.


Voila ils vont être à l'emplacement des 2 trous, encore quelques bouts de CTP et ils seront opérationnels:

En voilà un, un peu plus présentable, le tube gris qui est le passage de la chaîne d’ancre, est en fait du tube d’électricien.

Ces tubes sont bien pratiques, car facile à travailler, s’emboîte les uns dans les autres comme les tubes de cuivre, mais beaucoup moins cher et plus léger.




L’étanchéité des trappes

L’étanchéité des 2 trappes doit être parfaite, il n’est pas question qu’il y ait la moindre fuite.

Premier essai : j’ai commencé en prenant un joint caoutchouc rond autocollant pour fenêtre, résultat relativement satisfaisant, mais de légères fuites au niveau des angles (on ne peut pas cintrer ce genre de joint, il faut le couper à 45°).

Deuxième essai : Je choisis un autre joint, toujours pour fenêtre, mais d’une forme différente (voir photo).
Encore une déception, toujours des fuites dans les angles.
Ouille, ouille, ouille, ça se gâte, quelle type de joint je pourrais bien mettre, sachant que ce sont les angles qui posent problème???


A droite le joint du 1er essai, à gauche celui du 2me essai

Troisième essai : Et si je prenais du petit tube caoutchouc, je pourrais le cintrer dans les angles sans le couper.
J’ai trouvé ce genre de produit sur un site de bijoux fantaisies, il sert à faire les colliers.
Nouvelle déception, le tube n’est pas assez souple et ne s’écrase pas suffisamment pour assurer l’étanchéité.



Quatrième essai : du coup j’ai fait appel à Monsieur Silicone, translucide de son prénom.
J’ai déposé un gros cordon de silicone translucide dans les encoches, j’ai ensuite déposé un film d’huile sur les trappes  et les ai misent en place.
Ça a « dégueulé » de tous les côtés, mais c’est pas grave, une fois sec, j’ai « démoulé » les trappes, un coup de cutter pour araser le joint et se sera bon.

Pour l’instant je n’ai pas encore eu l’occasion de faire des essais en bassin, mais je pense que ça va être bon. Je vous tiendrais au courant dès que ceux ci auront été faits.


Il n’y a pas de projet « hors du commun » sans innovations, en voici donc 2 :


Les innovations

Première innovation

Déjà il n’est pas courant de faire les trappes d’accès par en dessous. Je reconnais faut être complètement tordu, mais c’était un défi !!! (j’adore les défis).
Et si je vous dis qu’en plus, la grande trappe d’accès qui fait je le rappelle 85 x 43 cm,
est une…............................   Plaque de verre de 4mm.
La, du coup, je passe pour un débile profond.
Eh bien, pas tant que ça :
d’une part cela permet de voir toutes les entrailles sans ouvrir l’engin et d’autre part de lester au plus bas le ponton, en effet la plaque de verre pèse à elle seule plus de 3,7 Kg, ce qui fait que dans l’état actuel il y a plus lourd de verre que de bois (2,4 Kg).
Voila ce que cela donne :


Désolé pour la réverbération du néon sur la vitre


Détail du fameux joint silicone

On voit bien les systèmes de fixation de la plaque, simple, mais efficace, car la poussée d’Archimède tend à coller la plaque sur le joint (qui n’est pas encore arasé).
Je tiens à préciser que je pourrais toujours rajouter des fixations, au cas ou l’étanchéité ne serait pas parfaite lors des essais et ainsi faire coller parfaitement les trappes d’accès au joint silicone .


deuxième innovation

la trappe arrière amovible supportera tout le système de propulsion, c’est à dire que toute la propulsion sera solidaire de cette plaque, il suffira de défaire les fixations de la plaque (même système que la plaque de verre) pour accéder à toute la partie motorisation et ainsi pouvoir faire aisément les différents réglages, rappelez vous cette espace est vraiment très réduit en hauteur, 5,6 cm moins la structure, soit 4,6 cm.
Voici un petit plan de cette partie (la vue de dessus n’est qu’une demi vue)



Cette partie propulsion sera traitée un peu plus tard, mais voici déjà les 2 platines qui supporteront les propulseurs azimutaux (voir photo). Elles sont réalisées avec un morceau de plaque de laiton de 1mm d’épaisseur et d’un manchon de plomberie diamètre 18 intérieur soudé sur cette plaque.




Exemple de propulseur azimutal

Ces platines sont ensuite collées à l’araldite lente sur la trappe amovible, on les distingue de par et d’autres des 2 quilles. On peu noter que sur la dernière photo, que les quilles sont maintenant collées, fibrées, résinées, enduites et poncées sur la trappe, elles permettent également d’assurer la rigidité de celle-ci.





Voila, c'est tout pour aujourd'hui.
Comme d'hab, vos commentaires seront toujours les bienvenus.

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Mer 12 Nov 2014 - 10:12

bonjour

si j'ai bien vu tu as traité le bois avant de mettre le " silicone "

qu'as tu mis comme " silicone " , tu sais certainement qu'il y a des produits bien plus efficaces pour faire l'étanchéité bois/plastique

le vrai silicone ne prend pas la peinture , jamais , et si en met queque part c'est terminé pour la peinture .

Tu as vu pour la taille des tubes pour les pods ?

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Invité le Mer 12 Nov 2014 - 10:29

Bonjour,

Pour l'étanchéité de mes boîtes radio ou du capot du "bateau récup", j'utilise du joint en mousse néoprène de diamètre 4 mm. Jamais eu la moindre trace de condensation ou d'humidité, même après un test qui consiste à exposer la boîte radio au soleil, puis ensuite la plonger dans l'eau pendant 24 heures.
Actuellement, il doit m'en rester environ 50 cm. Si cela t'intéresse, je peux t'envoyer ce morceau.

Amitiés modélistes
Claude

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mer 12 Nov 2014 - 10:51

Re bonjour

Gazou
si j'ai bien vu tu as traité le bois avant de mettre le " silicone "
Oui tout ce qui est bois est traité au G4 avant la pose du joint

tu sais certainement qu'il y a des produits bien plus efficaces pour faire l'étanchéité bois/plastique
Ou t'as vu qu'il y avait du plastique ?

Le vrai silicone ne prend pas la peinture , jamais , et si en met queque part c'est terminé pour la peinture
Oui je sais, mais il n'y aura pas de peinture à cet endroit, et puis je te rappelle que c'est en dessous !!!

Tu as vu pour la taille des tubes pour les pods ?
Oui, bien sûr, j'ai pas mis du tube de 18 au hasard, il me prends pour qui, le Gazou ??? mondieu mondieu

Pénich
j'utilise du joint en mousse néoprène de diamètre 4 mm
Pourais tu me donner l'adresse de ton fournisseur, dès fois que le joint silicone ne marche pas parfaitement ? pleur

il doit m'en rester environ 50 cm. Si cela t'intéresse, je peux t'envoyer ce morceau.
C'est très gentil de ta part, mais cela ne m'avancera pas, il m'en faut 4 mètres.

Je me doutais bien qu'il y aurait des commentaires sur l'étanchéité, n'hésitez pas, toutes les idées sont bonnes à prendre.

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par jacky241 le Mer 12 Nov 2014 - 11:38

bonjour à tous,
Patrick , à propos de l'étanchéité le tube caoutchouc  semble manquer de souplesse pour les angles mais tu devrais peut être essayer la petite durite silicone utilisée en aviation pour l'alimentation en carburant , c'est extrêmement souple tu peux faire un angle à 90° sans problème.
ton projet est vraiment super et je te rejoins sur le fait  d'apporter des solutions nouvelles en sortant des habitudes .
le verre a des propriétés très intéressantes , sont principal défaut " çà casse " il va falloir être prudent pendant les manipulations.
cordialement
jacky
avatar
jacky241

Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par rookie78 le Mer 12 Nov 2014 - 13:46

Salut

Bravo, je vois que le boulot avance...
Quelques doutes également sur l'étanchéité...

Je te donne deux adresses où tu peux trouver trouver à peu près tous les profils et dimensions de joints caoutchouc/nitrile, vendus au mètre à des prix raisonnables. Un grand choix: rond; demi-rond, creux, pleins,etc...

http://www.boutiqueducabriolet.com/275-joints-de-carrosserie-automobile

http://caoutchouc.oxatis.com/PBSCCatalog.asp

Je ne connais pas le détail du support du joint. Si tu as une gorge côté coque fixe, l'idéal serait de trouver la bonne dimension qui te donnerait une compression non seulement en hauteur mais aussi en largeur. Là tu retrouves les conditions d'utilisation des joints toriques.

Tu ne peux pas compter sur Archimède pour faire l'étanchéité, avec quelques centimètres de tirant d'eau elle ne sera pas bien importante.

Marcel.
------------------
avatar
rookie78

Age : 69

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Mer 12 Nov 2014 - 13:56

Salut

tu prends une feuille de plastique étirable de cuisine ,
tu enveloppe les bords de la vitre,
tu beurre bien la surface d'appui sur la caisse avec ton produit d'étanchéité le produit
tu serre modérément de façon à bien écraser ,
tu laisse polymériser 48 heures
tu soulève la vitre et tu retires le film étirable de la vitre
tu peux remettre la vitre en serrant un peu plus fort

cela doit être étanche

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
et ça que j'aime bien
Quand j'entend un con discourir sur un forum je suis affligé , mais je me console en me disant qu'il pourrait être sur le Bleu
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mer 12 Nov 2014 - 14:30

Re

Roockie

Quelle est la différence entre ces différents produits, sachant qu'il me faudrait un joint rond (pour passer les angles) et pas trop dur pour qu'il s'écrase bien :
- EPDM
- Néoprène
- Nitrile

"Tu ne peux pas compter sur Archimède pour faire l'étanchéité, avec quelques centimètres de tirant d'eau elle ne sera pas bien importante."
Je suis pas trop d'accord :
La colonne d'eau formée par la plaque de verre est de 85 x 43 cm x 6.5 hauteur d'eau = 24 litres
Le périmètre de la plaque est de (88+43) x 2 = 256 cm
Ce qui fait que la pression est d'environ 100g par cm de joint.
J'ai dis une connerie ????

Gazou

C'est exactement ce que j'ai fait, excepté le film alimentaire que j'ai remplacé par un film d'huile

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Mer 12 Nov 2014 - 15:49

Re

Penich, je comprends pas ta réaction, je t'ai répondu voir mon message de 10h51ou je te disais :

Pénich
"j'utilise du joint en mousse néoprène de diamètre 4 mm"
Pourais tu me donner l'adresse de ton fournisseur, dès fois que le joint silicone ne marche pas parfaitement ? pleur

"il doit m'en rester environ 50 cm. Si cela t'intéresse, je peux t'envoyer ce morceau."
C'est très gentil de ta part, mais cela ne m'avancera pas, il m'en faut 4 mètres.

Si je reprends ta dernière réponse :
"Vues les réponses ridicules qui ont suivi, je demande à être radié de ce forum de vieux.
A titre indicatif, ce type de joint a été utilisé pour à peu près le même problème que tu rencontres par de grands modélistes maquettistes dont je me fais un plaisir de taire le nom."

Ou as tu vu des réponses ridicules ????
Pourquoi tu voudrais être radié ????
Pourquoi ne pas nommé ces grands maquettistes ????*

Là j'avoue ne pas comprendre ton comportement !!!!!

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 39 Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum