NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Page 5 sur 39 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Dim 30 Nov 2014 - 20:57

Bonjour , soir

C’est la qu’un membre bienfaiteur du forum bleu (que je remercie en passant) me propose des plaques d’époxy cuivrées 2 faces (vous savez le truc qui sert à faire des circuits imprimés), sauf que là, elles font 122 cm x 88 cm, vous comprendrez aisément que je ne peux pas donner le nom de cette personne vis à vis de son employeur.

A mon avis il vaut mieux éviter car si par hasard l'employeur tombe là-dessus.................

c'est l'employeur qui a donné le produit , mais pour éviter toutes autres sollicitations on ne le cite pas

voilà


Dernière édition par GAZOU le Lun 1 Déc 2014 - 12:15, édité 1 fois

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par pier33 le Dim 30 Nov 2014 - 20:58

T'inquiette
Pas de soucis mais comme j'ai pris le sujet en cours... J'ai juste regardé les photos
Je te souhaite de prendre du plaisir en la construction et recherches de solutions.
P!er
Et même peut-être supprimer ta réponses
avatar
pier33

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

ponton grue

Message par ORCA le Jeu 4 Déc 2014 - 7:56

Le ponton grue " Gironde " a été réalisé ,il y a quelques années  par un membre de notre club ,malheureusement décédé ; Cet ensemble ,a un volume ,plié, de près d'un m3
Cette maquette est visible sur notre site   "maq2g " Maquettes de Guyenne ; Elle est entièrement fonctionnelle  y compris les propulseurs,rotatifs sur 360 degrés

ORCA

Age : 81

http://jackmon@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Jeu 4 Déc 2014 - 8:05

bonjour Orca

je n'ai pas trouvé le ponton grue , tu peux me dire où le trouver ?

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

ponton grue

Message par ORCA le Jeu 4 Déc 2014 - 8:26


Bonjour à tous Ce ponton est visible en image sur notre site MAQ2G (Maquettes de Guyenne) rubrique "autres modèles" et dans notre atelier ,situé à Parempuyre 33000
Bonne journée

ORCA

Age : 81

http://jackmon@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Jeu 4 Déc 2014 - 8:28

Salutatous bonjour

Je l'ai trouvée dans "autres modèles"

Orca

Peux tu nous en dire un peu plus sur cette grue :
dimensions, échelle, qu'est ce qui est fonctionnel

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Patrick82 le Jeu 4 Déc 2014 - 8:33


_________________
http://patrick.faget.pagesperso-orange.fr/photo.htm
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie" Confucius
"De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise" Guy de Maupassant
avatar
Patrick82
Admin

Age : 35

http://patrick.faget.pagesperso-orange.fr/photo.htm

Revenir en haut Aller en bas

ponton grue

Message par ORCA le Jeu 4 Déc 2014 - 8:42

OK Bien vu      !!!!! C'est une magnifique réalisation ,qui a demandé plusieurs années  mais façilitée par la présence de cet engin dans le port de Bordeaux ,et l'amitié qui régnait entre le réalisateur et le commandant de cette bigue,  membre de notre  club ; Pour plus de renseignements :xxxxxxxxxxxxxx

Bonne journée    ORCA

ORCA

Age : 81

http://jackmon@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Jeu 4 Déc 2014 - 9:00

Re bonjour


Ne pas laisser d'adresse mail sur le forum hurle hurle

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 5 Déc 2014 - 13:16

Salutatous  bonjour

Voila un nouvel article sur la suite de la construction de la grue.
Bonne lecture à tous.

Réalisation des 2 supports de rotation du portique
J’ai complètement oublié de vous parler des pieds de portique s’articulent autour de 2 supports dont voici la représentation en dessin et en réel.





J’ai réalisé ces supports dans du LAB (c’est un matériau composite à base de polyuréthane), gros avantage de ce produit, il se travaille très bien, autant en sciage qu’en ponçage et de plus est très résistant et inaltérable à l’eau.
Voici donc l’ébauche de construction, l’encoche principale reçois le pied de portique, son axe est réalisé dans une barre de laiton de 4, filetée, la 2eme encoche reçoit la poulie de tension du bras :





Bien sûr reste encore pas mal de boulot dessus, mais les fonctions principales sont faites. j’ai fixé ces 2 supports sur un bout de CTP pour faire les tests.



Et maintenant les autres éléments de la grue

LA FLECHE et le BRAS
Comme pour le portique ces 2 éléments sont réalisés en époxy sur le même principe, on peut remarquer que les 4 côtés sont  assemblés (3 soudés, le 4eme collé)
La flèche mesure 60 cm (soit 26 mètres en réel), elle est composée de 18 morceaux.
Le bras est moins conséquent puisqu’il ne mesure « que » 25 cm (11 mètres), avec 16 morceaux.
Sur les photos suivantes on voit ces 2 éléments assemblés (provisoirement), à noter que la flèche est déjà câblée électriquement, elle possède 2 projecteurs et 3 gyrophares, le « - » est réalisé par la carcasse de la flèche.
Sur certaines photos on peut distinguer les différentes sorties de fils.
Pour la liaison électrique flèche-portique, j’ai utilisé du câble de souris informatique, qui à la particularité d’être très souple, relativement fin et  de posséder 3 fils (« - », projecteurs et gyrophares).









L’ARC BOUTANT et la JAMBE
Toujours sur le même principe de construction que précédemment, ces 2 éléments ont leurs importances :
L’arc boutant, c’est par cet élément que le portique bascule vers l’avant, avec un double mouflages à 10 brins, entre l’Arc B et le pont, il mesure 47 cm (20 mètres réel), il possède également 2 projecteurs.
La Jambe, elle a 2 fonctions d’une part assurer une certaine rigidité du portique, en usage normal et notamment en charge et d’autre part, c’est elle qui assure le pliage complet de la grue en se désolidarisant du portique, ces différentes fonctions seront analyser plus en détails prochainement. Elle mesure 62 cm ( 27 mètres).
La suite en photo :









malheureusement pas de photos de la jambe seule, mais on aura l’occasion d’en parler un peu plus tard.

Et ça donne quoi tous les éléments assemblés ?
Eh bien, le plus simple est de regarder les photos.







Sur la photo suivante, il s’agit d’un montage « à blanc » sur la plaque de travail, de façon à déterminer le point d’équilibre du portique, ce point est approximatif étant donné que tous les détails des éléments ne sont pas réalisés
Ce point d’équilibre est important, car c’est à ce moment précis que la jambe doit se désolidariser du portique, tout en restant à sa place elle permet le basculement du portique vers la poupe, pour son pliage complet.
Il s’agit d’une phase délicate autant dans la réalité que dans le cas qui nous intéresse ici, encore un défi de plus à surmonter...



Sur la photo suivante le portique est complètement abaissé il est à 38 degrés par rapport à l’horizontale, la flèche n’est pas encore déployée, la jambe est a sa course maximum, par contre l’arc boutant n’est pas à sa bonne position, il devrait faire un angle de 92 degrés par rapport à l’horizontale, ce qui n’est pas le cas.



Sur les 2 photos suivantes on a le détail des glissières de la jambe, la première en position portique abaissé au maximum et l’autre le portique en position d’équilibre, près à basculer pour le pliage.







Voila c'est tout pour le moment, prochainement une vidéo, montrant la grue en mouvement (avec les mains).

Comme d'hab, si vous avez des commentaires, je suis preneur


A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Ven 5 Déc 2014 - 13:31

salut japonnais

Que veux tu qu'on dise ? on est muets d'admiration .

on pourrait te dire tu n'y arriveras jamais................
on pourrait te dire ça ne marchera jamais.................
on pourrait te dire tu ne la finiras jamais...................

mais nous ne sommes pas des oiseaux de mauvaise augure

En tous cas t'es gonflé ! et merci d'avoir choisi le BLEU pour exposer ta réalisation

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par rookie78 le Ven 5 Déc 2014 - 13:41

Joli travail! bravo bravo

Une petite interrogation: Quel est le poids des éléments de la flèche, portique, etc... ainsi réalisés par rapport à ce que tu avais estimé lors de notre phase de calcul? Nettement plus j'imagine? Probablement des conséquences non négligeables sur nos calculs de lest mobile... A voir.

Marcel.
----------------

_________________
Un seul hêtre vous manque... et tout est peuplier !
(Coluche)
Si vous ne pouvez exceller par le talent, triomphez par l'effort. C'est insulter l'éternité que de tuer le temps!
http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html
avatar
rookie78

Age : 70

http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 5 Déc 2014 - 13:53

Re  bonjour

Gazou :

on pourrait te dire tu n'y arriveras jamais................       Tu es en retard,c'est déjà dit
on pourrait te dire ça ne marchera jamais.............         Tu es en retard, c'est déjà dit
on pourrait te dire tu ne la finiras jamais................         C'est possible, mais je serais pas le seul !!!

mais nous ne sommes pas des oiseaux de mauvaise augure

En tous cas t'es gonflé ! et merci d'avoir choisi le BLEU pour exposer ta réalisation

J'ai pas une parole de P..e, j'avais dit que je réservais l'exclusivité au forum bleu, je la réserve.
Maintenant, si un autre forum ou une revue veulent les articles, ils les auront, mais avec toujours un décalage dans le temps


Voili voilou

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 5 Déc 2014 - 14:08

Re bonjour

Roockie

Une petite interrogation: Quel est le poids des éléments de la flèche, portique, etc... ainsi réalisés par rapport à ce que tu avais estimé lors de notre phase de calcul? Nettement plus j'imagine? Probablement des conséquences non négligeables sur nos calculs de lest mobile... A voir.

Eh bien non, pas tant que ça, il faut dire que j'avais été large dans mon estimation, j'ai pesé la flèche pour voir et je suis à 420 gr j'avais estimé à 400gr,il faut dire qu'il manque pas mal de trucs dessus
je devrait arriver à environ 500gr.
Il faut que je pèse l'ensemble des éléments pour avoir une idée plus précise, sachant qu'il faudra majorer de X% pour avoir le poids définitif.

Mais pour moi, on est à peu près dans les clous. applaudissement

Voili voilou

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par jipiti29 le Ven 5 Déc 2014 - 15:47

http://i59.servimg.com/u/f59/16/69/79/05/photo-39.jpg
N'amarrez pas les défenses de cette façon ! Imaginez le réel !
Le racage du bout sur une coque va bousiller la peinture , côté bateau, et côté quai le bout va s'user vit fait .
Il faut percer la bande de roulement §
Ha ces terriens rit rit rit
avatar
jipiti29

Age : 78

http://mini-marine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 5 Déc 2014 - 17:55

Re  bonjour

Bien vu Jipiti   étonné




C'est vrai que la fixation des pneus laisse à désirer...

A+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Ven 5 Déc 2014 - 18:29

c'est ce que j'expliquais à Jacmal.............

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par jipiti29 le Ven 5 Déc 2014 - 18:43

hello
Exact , j'avais pas envie d'expliquer , mais pour Patrick , c'est le détail qui "tue" un travail remarquable et je suis certain qu'il va corriger . Vous avez une patience les mecs pour faire des trucs pareil !!! applaudissement applaudissement
Moi j'ai l'impression que je suis en train de jeter l'éponge .
L'atelier j'y vais à reculons triste triste
avatar
jipiti29

Age : 78

http://mini-marine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Ven 5 Déc 2014 - 19:58

Re bonjour

Jipiti
mais pour Patrick , c'est le détail qui "tue" un travail remarquable et je suis certain qu'il va corriger . Vous avez une patience les mecs pour faire des trucs pareil !!!

C'est seulement de la passion pour un projet qui me tient à cœur de concrétiser, malgré les difficultés qui m'attendent et crois moi c'est pas ce qui manque oui
Merci du compliment.

a+
Patrick
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par pif. le Sam 6 Déc 2014 - 9:28

bonjour Bien le bonjour ;

Je suis d'avis avec Jipiti sur la fixation des par-battage / pneus de la photo ;
Mais , pour avoir travailler sur ce genre de ponton en dragage ou battage, le rendement prime sur l'esthétique et les pneus utilisés ont une vie assez brève, ainsi que leur fixation.
Nous utilisions une chaîne passé dans deux trous pratiqués dans la bande de roulement du pneu et une manille bon marcher pour la saisi sur le pont .
avatar
pif.

Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Dim 7 Déc 2014 - 12:07

Salutatous  bonjour

Une petite vidéo, je vous prévient d'avance, c'est pas terrible faire tout d'une main, n'est pas évident.

http://youtu.be/hullivPKZ7w

A+
Patrick


Dernière édition par LUZOLO le Lun 29 Déc 2014 - 18:19, édité 2 fois
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par GAZOU le Dim 7 Déc 2014 - 13:14

Salut

tu veux que je t'envoie ma voisine pour tenir la camera ?

_________________
Etre à plat ventre c'est bien !  Mais c'est une position inconfortable pour lécher la main de celui qui vous botte le cul
avatar
GAZOU
Admin

Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par LUZOLO le Lun 15 Déc 2014 - 9:08

Salutatous  bonjour

Je n'ai pas eu le temps de poster ce nouvel article Vendredi dernier, le voici donc :
Il est principalement axé sur le fonctionnement de la câblerie.
Je vous souhaite bonne lecture

Bien sûr, comme d'hab, vos commentaires sont les bienvenus.

Article 7 parution le 15/12/2014

LA CABLERIE
C’est le point le plus important du fonctionnement de tous ces types de ponton-grue et de celle-ci en particulier, sur le schéma suivant j’ai représenté les différents câbles qui nous intéressent pour le fonctionnement du modèle.
Je ne sais plus si je l’ai dit, mais toute la machinerie est située sous le pont, les treuils qui se trouvent sur le pont seront fictifs
Il ne faut pas perdre de vue non plus que tous ces câbles sont d’une part mouflés* à plusieurs brins et d’autre part ils sont en  double un à bâbord, l’autre à tribord du ponton.

* Petite explication sur le principe du mouflage :
Sur l’exemple ci-dessous qui est un mouflage à 4 brins, il faut une force de traction de 25 kg pour lever une charge de 100 Kg et il faut tirer 4 mètres de câble pour la faire monter de 1 mètre.
Sur la grue réelle : pour lever 600 T de 10 mètres, il faudra donc 300 T par côté, mouflé à 10 brins, ce qui fait une force de traction de 30 tonnes sur le câble et 100 mètres de câble à enrouler par côté.






Il y a donc 9 câbles représentés :

Câble A : câble de levage principal (600tonnes)
Câble B : câble entre la jambe et la proue (non réglable)
Câble C : câble entre le portique et l ’arc B (non réglable)
Câble D : câble de manœuvre du portique
Câble E : câble de manœuvre de la flèche
Câble F : câble de levage secondaire flèche (300tonnes)
Câble G : petit câble de levage flèche (10tonnes)
Câble H : petit câble de levage portique (20tonnes)
Câble I : câble entre bras et flèche (non réglable)

Sur ces 9 câbles, 3 sont fixes (B, C et I) et 2 (G et H) qui, si je peux seront fonctionnels, reste donc 4 câbles ( A, D, E et F), ce sont les plus importants dans le fonctionnement, chacun de ces câbles est mouflé à plusieurs brins, de 3 à 10 brins.
Câble « A » : il est mouflé à 10 brins dans la partie  entre le haut du portique et l’eau, soit environ 83 cm x 10 brins = 8,3 mètres de câble à dérouler, si, si, c’est bien ça et encore, dans la fonction pliage son débattement est de 93 cm (soit 9,3 mètres)
Câble « D » : il est également mouflé à 10 brins entre la poupe du ponton et l’arc boutant, son débattement maximum est de 55 cm, soit 5,5 mètres à dérouler.
Câble « E» : il est mouflé a 3 brins entre le bras et le pied du portique, soit seulement 0,9 mètre à dérouler.
Câble « F » : il est également mouflé à 3 brins entre le haut de la flèche et l’eau soit un déplacement maximum de 123 cm et donc un câble à dérouler de 3,7 mètres.
Je l’ai dit plus haut tous ces câbles sont doubles, avec donc un treuil par câble, soit 2x4 treuils, plus 2x2 treuils si j’arrive à faire les « G » et « H », on est donc à 2x6 treuils.
Oui mais, il y a un gros problème à résoudre : il faut absolument que chacun des 2 câbles déroule exactement la même longueur, sinon il y a le risque que la grue se mette à dreuze*
* Dreuze : terme employé par certains Bretons pour expliquer que c’est de travers ou que ça penche ...
Il y a un deuxième problème : impossible de mettre un seul moteur pour actionner 2 treuils. Rappelez vous, il y a le lest mobile qui se déplace sur toute la longueur du ponton, empêchant de relier chacun des 2 treuils par un axe, il n’y a pas 2 solutions, il faut donc un moteur par treuil.
Premier problème : pour dérouler exactement la même longueur de câble sur chaque treuil il faut déjà dans un premier temps que ce câble s’enroule sur une seule couche du tambour de treuil, en effet il ne faut pas que le câble du tambour s’enroule sur un diamètre plus grand, risquant de s’enrouler plus sur un treuil que sur l’autre.

Seulement voilà dans le pire des cas on a plus de 9 mètres à dérouler. En fait, on s’aperçoit que ce n’est pas tant que ça, petit calcul : un tambour de 6 cm de diamètre = 18,8 cm par tour, il faudrait donc faire un peu moins de 50 tours pour enrouler les 9 mètres.
Donc ça, c’est jouable, pour qu’il s’enroule parfaitement, eh bien on va faire comme un pas de vis, le câble suivra parfaitement le sillon, avec un pas de 1,5 mm et 50 tours on arrive à une longueur de tambour de 75 mm.
Vous devez en avoir raz le bol de mon baratin, voici donc des petites photos du tambour « A », il est d abord modélisé et ensuite réalisé sur une imprimante 3D par notre ami Patrick82, que je remercie, vraiment du beau boulot.





Deuxième problème : il faut 2 moteurs (un par côté), le souci réside dans le fait que ces 2 moteurs doivent tourner exactement à la même vitesse, bien que ce soit des moteurs réductés, le risque est d’avoir une légère différence de vitesse de rotation entre chacun des 2 moteurs, donc une longueur plus grande d’un côté que de l’autre.
Et revoilà notre ami Patrick82 qui me dit, t’inquiètes pas, c’est pas un problème, avec un petit circuit « d’électrobidulerie » on peut synchroniser les 2 moteurs à exactement la même vitesse (je simplifie, car c’est un peu plus compliqué que cela, on en reparlera dans le chapitre « principe des treuils »).

Donc pour le moment tout va bien, nos câbles s’enroulent à la même vitesse et à la même longueur de chaque côté.
Par contre les différents câbles ne s’enroulent pas tous à la même vitesse, c’est principalement dû au nombre de brins de mouflage.
Ne connaissant pas les vitesses de déplacements de ces différents éléments et câbles, j’ai fais des approximations sur le temps de déplacement de tous les éléments, on retrouve dans le petit tableau ci-dessous les différentes valeurs, ainsi que les dimensions des différents tambours et le moteur associé.



Bien beau tout ça, mais quel fil je vais bien pouvoir prendre pour imiter ces fichus câbles, sachant qu’il faut du fil très souple, qui glisse bien, qui s’effiloche pas, relativement résistant, d’un bon diamètre et surtout qui ne se détend pas?
Cherchez pas, je l’ai fait pour vous, seule, la tresse de pèche approche au mieux toutes ces caractéristiques, elle existe en plusieurs diamètres (la plus grosse que j’ai trouvé pour l’instant est de 1 mm) : elle a la caractéristique d’être invariable en longueur (très important pour mes enroulements), elle ne s’effiloche pas, elle est très souple, elle glisse très bien (c’est indispensable pour mes mouflages), en plus on en trouve de couleur grise et imite très bien le câble d’acier.

Ma grosse inconnue est de savoir si les mouflages (surtout à 10 brins) vont fonctionner correctement, notamment quand il n’y a pas de charge au bout, seul le poids du croc devra permettre de dérouler le câble, à ce propos les crocs seront légèrement surdimensionnés et réalisés en matériaux « lourds » (laiton, plomb), afin d’augmenter le poids au maximum.
Heureusement pour moi, chacun des 2 crocs s’unissent pour n’en faire qu’un :


La traverse horizontale mesurera quand même 9 cm de long sur le modèle.

LA MACHINERIE
Comme je l’ai dit précédemment toute la machinerie sera sous le pont, les treuils placés sur le pont seront fictifs et ce n’est pas ce qui manque !!!





Bon, revenons à ce qui nous intéresse pour le moment :
Comment disposer tous les treuils sous le ponton, ne pas oublier qu’ils sont au nombre de 12, qu’il y a le lest mobile sur toute la longueur du ponton, qu’il faut bien des batteries pour alimenter tout ce petit monde, qui plus est, doivent se trouver le plus vers la poupe et que la partie arrière est réservée pour la propulsion.

Le principe des treuils
Je ne sais pas si vous avez remarqué dans le petit tableau précédent, mais le diamètre minimum des tambours de treuils est de 40 mm, la raison est simple, le moteur réducté sera à l’intérieur du tambour, ceci pour gagner de la place.
Les moteurs quel que soit leur rapport de réduction (entre 30 et 100 RPM) mesure 25 mm de diamètre par 70 mm de long, plus la longueur de l’axe.



Vous allez me dire, pas bien costaud comme moteur !!!
En fait si on prend la charge maximum à lever (7,5 kg) divisée par les 2 treuils, divisée par le mouflage de 10 brins, chaque moteur devra tirer 375 grammes, disons 500 gr avec les pertes, que ces moteurs sont donnés pour 0,4 N.m (soit 4,1 kg,cm) que le tambour à un rayon de maxi 3,25 cm, soit une force de traction au niveau du tambour de 1260 gr, pour les 500 nécessaires.
Les moteurs auront donc aucun problème pour lever la charge, ouf !!!

Le moteur sera donc à l’intérieur du tambour, mais comment ça marche ?
Un petit schéma sera plus simple qu’un long discours, voici donc le principe :


Le moteur est fixé à l’intérieur d’un support moteur (orange) qui sera lui-même fixé au bâti du treuil, le tambour sera solidaire de l’axe moteur par une vis pour le côté droit et tournera autour du support moteur pour le côté gauche, tout simple.

C’est maintenant que ça se complique...
Vous vous rappelez, les moteurs doivent être asservis par paires, revoilà donc notre ami du forum bleu, Patrick 82, car moi et « l’électrobidulerie », on est pas trop copain ...
L’asservissement de la vitesse de rotation de la paire de moteurs se fera par l'intermédiaire d'un codeur optique qui sera fixé sur l’axe du moteur. Il permettra de contrôler de façon précise la vitesse de la paire de moteurs.
La quantité de fil déroulé sera quant à elle contrôlée par un potentiomètre multi-tours de 10 tours (si, si, ça existe) placé sur chacun des tambours avec un rapport de réduction permettant d’avoir, pour chaque tambour, la meilleure excursion du potentiomètre.
Ben oui, car dans le cas du tambour « A », il doit faire 50 tours pour dérouler les 9,3 mètres de câble, on va donc intercaler un train d’engrenages avec un rapport de 5 pour 1 (5 tours de tambour pour 1 tour de potentiomètre).
Encore plus fort le pignon du tambour sera imprimé avec le tambour (c’est un 15 dents avec un module de 0,8, diamètre extérieur 13,6mm). Le pignon du potentiomètre sera également imprimé (75 dents, diamètre 61,6 mm), il faut préciser que ces pignons ne subissent pas d’effort, ils servent juste à entraîner le potentiomètre.
Chaque paire de moteurs aura sa carte de pilotage, soit 6 cartes au total, qui seront reliées à une "carte mère". Cette dernière aura en charge d’interpréter les signaux du récepteur de radiocommande et d’envoyer les ordres aux cartes filles correspondantes.
(il est balaise notre Patrick 82, hein !!!).

Petite précision, l’entraînement du tambour par le moteur se fera via une entretoise hexagonale en laiton qui sera visée sur l’axe moteur (résistance plus élevée), l’empreinte hexagonale étant reproduite sur l’axe du tambour pour assurer la rotation.

Voila donc 2 vues en 3D du treuil (il s’agit du treuil « A », il est bien sûr, sans son châssis) :


En bleu le potentiomètre 10 tours


En bleu le support moteur


Je sais pas si vous êtes comme moi, mais je pense que :        ça commence à prendre tournure cette affaire !!!


Il reste donc à mettre tout ce petit monde à l’intérieur du ponton, sachant qu’il faut laisser un cône pour le déplacement du câble sur le tambour, en effet, plus le tambour est long plus le cône de déplacement du câble devra être allongé, sinon le câble risque de sortir de son sillon, lors de l’enroulement.
J’ai pris un angle de 15° au sommet du cône, ce qui correspond environ à un rapport de 4,5 entre la longueur du cône et la longueur du filetage du tambour, ce qui représente plus de 30 cm entre la poulie et le tambour pour le treuil « A ».



Voila donc, ci-dessous, l’implantation des différents treuils dans le ponton, les traits en pointillés représentent les câbles fictifs, sur les treuils le rectangle le plus large, c’est le tambour, le plus petit, c’est le support moteur et en violet le potentiomètre et son entraînement.
Bien sûr, on a la même chose sur le côté opposé, à noter l’emplacement de la batterie, ainsi que la zone de déplacement du lest mobile et la réserve du caisson immergé.

C’est quand même un beau sac de nœuds - - - - - - – -  sans nœuds, enfin j’espère !!!



Vous allez dire : oui, tout ça c’est bien beau sur le papier, mais, toute cette mécanique va t’elle vraiment fonctionner ?

A vrai dire, je suis un peu comme vous, mais je ne vois pas d’autres solutions que de passer par cette phase de réflexion et d’étude du projet, viendra le temps des essais, ou il y aura certainement des modifications à apporter et c’est là tout l’intérêt que je porte à ce projet :

Relever les défis d’un projet FOU ...



Ce sera tout pour aujourd'hui.
Les prochains articles seront plus espacés, car la petite avance que j'avais sur la parution des articles est complètement bouffée, donc à partir de maintenant ce sera du direct.

Les fêtes de fin d'année approchant à grand pas, je vous souhaite à tous de très joyeuses fêtes, pour vous et vos proches.

A+
Patrick


Dernière édition par LUZOLO le Lun 29 Déc 2014 - 18:22, édité 1 fois
avatar
LUZOLO

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Invité le Lun 15 Déc 2014 - 9:33

bonjour
Il est marteau Luzolo! oui
Mais quel beau boulot! génial
Chapeau! roi
trinquons trinquons

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par albertus le Lun 15 Déc 2014 - 10:44

Hello Patrick
Avec mon élévateur à bateaux, je m'étais aussi heurté au problème des treuils
Je me permet de t'en parler car bien que tout a fait différent je constate que ton projet va poser les mêmes problèmes

En fait, j'ai fini par mettre un seul moteur pour les deux côtés, ce qui élimine les problèmes de syncro
http://navi.modelisme.com/article201.html

autre problème : pour correspondre à l'échelle de mon engin, les câbles devaient faire 1mm de diamètre. J'ai éliminé les câbles métalliques pour leur rigidité, et ai employé du coton toronné teinté argenté. Mis à part qu'il s'étire un peu, c'est parfait.

autre gros prroblème :
Pour descendre ou remonter le bateau, pas de soucis, les moteurs démultipliés sont assez puissant
Mais sans charge, ça ne fonctionne pas ! trop de frottements dans les réas !
Une fois le bateau mis à l'eau, je pouvais remonter les palans sans trop de soucis mais
Impossible de faire redescendre les sangles pour aller chercher le bateau
J'ai donc du couler les supports de palans en plomb pour leur donner le poids nécessaire pour vaincre ces frottements
http://navi.modelisme.com/article125.html

En tous cas, je suis ton travail avec intérêt !
avatar
albertus

Age : 72

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAISSANCE ET VIE D’UN MODELE « HORS DU COMMUN » le ponton grue ENAK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 39 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum